Frogs in NZ

Départ pour la Nouvelle-Zélande dans une semaine. La valise est plus ou moins prête, tout rentre ou presque. Une valise et un sac à dos, voilà tout ce que je prends. Voyageons léger, même si la valise fait pas loin de 30 kgs et le sac a dos 10kgs !

Pour rendre cette note quelque peu plus intéressante et plus culturelle, j’ai eu envie de vous dire ce que j’allais lire pendant mon séjour au pays des kiwis. Au total 7 livres et 2 guides.

Les deux guides, vous vous en doutez sont consacrés à la Nouvelle-Zélande, un par île, et sont édités par les Frogs, des Français expats chez les Kiwis.

American Psycho

American Psycho de Bret Easton Ellis. Merci à Jub qui me l’a gentiment offert. J’en ai entendu parler, mais je ne l’ai jamais lu, ni vu le film.

Patrick Bateman est un jeune homme riche, beau et intelligent. Un golden boy de Wall Street à qui tout réussit. Il est par ailleurs parfaitement au fait des techniques de nettoyage et désincrustage de la peau les plus efficaces, il s’applique les meilleures crèmes pour le visage, ne porte que des vêtements de grands couturiers, utilise les derniers gadgets technologiques et passe ses soirées au Tunnel, la boîte branchée du moment. Bien sûr, tous ses amis sont comme lui.

Mémoires de Charles de Gaulle

Mémoires de Charles de Gaulle. Merci à Philippe Juvin qui me l’offert lors de mon pot de départ.

Beaucoup d’hommes d’État ont écrit leurs mémoires, mais très peu en ont fait une véritable expérience littéraire indissociable de leur carrière politique. Charles de Gaulle est de ceux qui ont transfiguré par le verbe leur geste personnelle et lui ont donné l’apparence d’une légende.

Orateurs de la Revolution francaise

Les Orateurs de la Révolution française. Offert par la même personne. J’aime beaucoup l’histoire et particulièrement cette période et le personnage pour le premier livre. Bref, mon ancien patron ne s’est pas trompé en choisissant ces deux livres. Déjà, l’an dernier pour Noel le Fantôme de Munich de Georges Marc Benamou m’avait bien plu. Je pense que ces deux livres me demanderont le plus de temps. Pour ceux qui connaissent, c’est aux éditions La Pléïade, soit un papier aussi fin et une écriture aussi petite que la Bible. 🙂

Je voudrais que quelqu'un m'attende quelque part

Je voudrais que quelqu’un m’attende quelque part de Anna Gavalda. Merci à Mimi et Antoine qui me l’ont offert pour mes 28 ans.

Les personnages de ces douze nouvelles sont pleins d’espoirs futiles, ou de désespoir grave. Ils ne cherchent pas à changer le monde. Quoi qu’il leur arrive, ils n’ont rien à prouver. Ils ne sont pas héroïques. Simplement humains.

Les yeux jaune des crocodiles

Les Yeux jaunes des crocodiles de Katheryne Pancol. Offerts par Mimi et Antoine également. Bon OK peut être plus pour les femmes. Mais ça me permettra de mieux les cerner. 😉

Ce roman se passe à Paris. Et pourtant on y croise des crocodiles. Ce roman parle des hommes. Et des femmes. Celles que nous sommes, celles que nous voudrions être, celles que nous ne serons jamais, celles que nous deviendrons peut-être. Ce roman est l’histoire d’un mensonge.

The Gangs of New York

The Gangs of New York (VO) de Herbert Asbury. Offert par Julie lorsque nous étions étudiants à Belfast. J’ai vu et revu le film que j’adore, mais n’ai jamais pris le temps de lire le livre. My bad. Je réparerai cet affront en Nouvelle-Zélande.

1840, New York est la ville de l’or et du crime. Fraîchement débarqués sur les rives de Manhattan, les truands fondent des empires éphémères. Dans les lupanars de Five Points et les bas-fonds de Mulberry End, les trafiquants d’armes et d’alcool affrontent les caïds du jeu et de la prostitution.

Promets-moi

Promets-moi de Harlan Coben. Gentiment prété (ou donné je ne sais plus ^^) par ma belle sœur. Grand fan des romans de Harlan Coben. Mais je ne connais pas les aventures de Myron Bolitar.

Myron Bolitar a fait une promesse.
Celle d’être là pour Aimée, la fille d’une amie.
N’importe où, n’importe quand.
Quelques jours plus tard, l’adolescente disparaît.
Myron est la dernière personne à l’avoir vue…

Bon et bien j’ai de la lecture pour mes deux journées d’avion, et mes longues soirées d’hiver (en juillet-aout). 😀