Après avoir longé la côte baltique cet été, nous voilà de retour en Pologne, pour quelques jours à Cracovie

Contrairement à cet été où nous avions pris les hébergements à la dernière minute sur Airbnb, et nous étions rabattus sur ce qu’il restait, nous avons anticipé la tâche et choisi un bel appart. Nous partions à quatre et l’idée était de se faire plaisir durant ce weekend à Cracovie. Aussi, on s’est dégoté un superbe appartement en plein centre de la ville. À deux pas de la place Rynek Główny

Weekend à Cracovie - Pologne
Eglise Notre-Dame Sainte-Marie © Julien Blavette

Weekend à Cracovie - Pologne
Rynek Glówny © Julien Blavette

Le lieu était d’autant mieux choisi que Cracovie se parcourt parfaitement à pied : ni trop grande, ni trop petite, de belles balades vont s’offrir à nous. 

Kazimierz et Podgórze : Histoire juive

Weekend à Cracovie - Pologne

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.

La première, le lendemain matin de notre arrivée, dans le quartier juif de Cracovie, Kazimierz. C’est ici que les Juifs sont regroupés à partir de 1495. Ce « quartier » était alors une ville à part entière. Les communautés juives et chrétiennes sont donc déjà bel et bien séparées, chacune dans son coin, séparées par un mur. Kazimierz sera finalement rattachée à Cracovie au XIXe siècle, et devient avant la seconde guerre mondiale le centre de la culture juive en Pologne

Weekend à Cracovie - Pologne
Szeroka © Julien Blavette

En 1941 les juifs seront déplacés plus au sud dans le quartier de Podgórze, qui devient de fait le ghetto juif.

Ces deux quartiers de Cracovie sont séparés par la Vistule. Dans la Liste de Schindler, Steven Spielberg a d’ailleurs filmé la scène des juifs traversant le pont. Il faut savoir que pour des questions d’esthétique il a opté pour le pont Piłsduskiego, alors qu’en réalité, la déportation vers le ghetto s’est faite par l’autre pont. Il est vrai que le premier est plus joli, plus ancien, plus cinégénique.

Nous arrivons donc dans le ghetto juif. Je fais un aparté ici. Tout le long de notre weekend, et c’était plutôt agréable, la ville était relativement peu fréquentée. D’habitude très estudiantine, on devait être aussi ici en période de vacances scolaires car on a vu assez peu de monde pour une ville de cette importance.

Du coup, en arrivant sur la place de l’ancien ghetto juif, c’était désert, venant ainsi renforcer une atmosphère glaçante laissée par les œuvres de la place.

Weekend à Cracovie - Pologne
Bohaterów Getta © Julien Blavette

La Bohaterów Getta (Place des Héros-du-Ghetto) est en effet parsemée de quelques chaises vides, par-ci par-là : c’est sur cette place qu’étaient recensés les Juifs (Cf. La liste de Schindler) et les chaises étaient les quelques meubles que ces derniers emportaient avec eux. 

Fabryka Emalia Oskara Schindler

Nous poussons la balade vers l’ancienne usine d’Oskar Schindler, héros du film de Spielberg, qui sauva un peu plus de 1000 Juifs d’une mort certaine dans les camps d’extermination.

Sur la route, quelques pans de murs encore debout qui délimitaient autrefois le ghetto. 

Weekend à Cracovie - Pologne
Podgórze © Julien Blavette

Arrivée devant l’ancienne entreprise aujourd’hui reconvertie en musée de la seconde guerre mondiale, une belle façade blanche se dresse à nous, comme pour mieux souligner la noirceur de son intérieur.

Weekend à Cracovie - Pologne
Usine d’Oskar Schindler © Julien Blavette

Weekend à Cracovie - Pologne
Le musée requiert facilement deux-trois heures de visite. La scénographie est assez bien faite, même si parfois on ne sait plus trop où donner de la tête tant on est submergé d’informations. Beaucoup de panneaux revenant sur la vie à Cracovie avant-guerre, avant de basculer en plein dedans : nouvelles dénominations de rues, drapeau nazi flottant sur les bâtiments polonais, et soldats du Führer, en mode touristes, prenant la pose devant ces mêmes édifices.

Weekend à Cracovie - Pologne
Weekend à Cracovie - Pologne
Weekend à Cracovie - Pologne

La visite du musée vaut vraiment le détour, et mieux vaut arriver de bonne heure si vous voulez éviter la foule. 

L’ancien camp de travail de Płaszów

Weekend à Cracovie - Pologne
J’ai continué la balade « historique » vers l’ancien camp de travail de Płaszów, celui du film de La Liste de Schindler, dirigé par l’horrible Amon Göth, celui qui du haut de son pavillon avait vu sur le camp et flinguait de manière aléatoire les prisonniers. 

Du camp, il ne reste plus grand chose. Il a été détruit par les Allemands avant la fin de la guerre. Un terrain vague avec quelques ruines. Un panneau à l’entrée rappelle ce que fut le camp, et impose un silence respectueux. Juste après un bâtiment encore debout.

Weekend à Cracovie - Pologne
Maison des Bouchers © Julien Blavette

Une maison. Celle qu’on surnomma la Maison des Bouchers. Des officiers SS y torturaient les Juifs en son sous-sol. Glaçant. D’autant plus qu’elle se trouve en face d’une barre de logements mais surtout… qu’elle est habitée !! Nous passons devant alors qu’une femme balaie devant sa porte. Comment peut-on vivre dans une telle maison sachant son histoire… ?

Nous avançons ensuite dans ce que fut le camp. Nous sommes à quelques centaines de mètres de Cracovie, un peu en hauteur, ce qui fait qu’on aperçoit la ville, sa périphérie, et ses grandes enseignes telles Castorama. Sensation étrange.

Weekend à Cracovie - Pologne
Ancien camp de Płaszów © Julien Blavette

Weekend à Cracovie - Pologne
Ancien camp de Płaszów © Julien Blavette

Weekend à Cracovie - Pologne
Ancien camp de Płaszów © Julien Blavette

Kamieniołom Liban, la carrière de pierres

Weekend à Cracovie - Pologne
En remontant, nous tombons face à l’immense carrière creusée.

Weekend à Cracovie - Pologne
Carrière de pierres © Julien Blavette

Wahou. Je ne sais pas quelle peut être la profondeur, mais en voyant la taille du monsieur assis au bord de la falaise, je dirais bien entre 50 et 100 mètres.

Weekend à Cracovie - Pologne
Carrière de pierres © Julien Blavette

Au fond, des installations sont restées à l’abandon, le temps faisant son œuvre, la rouille et la végétation ont pris le dessus. Je ne m’attendais franchement pas à voir une carrière de cette taille. Impressionnant. 

Plus loin vers la sortie (ou l’entrée c’est selon) le tumulus de Krakus, haut de 16m. Ce tumulus serait, selon la tradition, le tombeau du roi légendaire Krakus, fondateur de la cité de Cracovie.

Weekend à Cracovie - Pologne
Tumulus de Krakus © Julien Blavette

A 270m de hauteur, surplombant Cracovie, une belle vue nous est offerte sur la ville. La nuit tombant, de jolies couleurs apparaissent. 

Weekend à Cracovie - Pologne
Cracovie © Julien Blavette

Weekend à Cracovie - Pologne
Coucher de soleil sur Cracovie © Julien Blavette

Nous regagnons alors la ville en repassant par Podgórze et la place Podgorski et l’impressionnante église Saint-Joseph qui la domine. J’avoue, comme on me l’a souligné sur Instagram, ca fait un peu Disney comme église. 😉

Weekend à Cracovie - Pologne
Eglise Saint-Joseph Cracovie © Julien Blavette

Nous traversons la Vistule par le pont piéton et regagnons Kazimierz, par le côté chrétien. Petite halte dans l’église du Très-Saint-Corps-du-Christ, la première de la ville, construite en 1340, avant de terminer la soirée dans un petit resto de la Rynek Główny.

Weekend à Cracovie - Pologne
Rynek Glowny de nuit © Julien Blavette

La colline du Château Wawel

Weekend à Cracovie - Pologne
Le dimanche matin, nous sommes allés visiter le château Wawel, coeur historique de Cracovie, situé en plein dans la ville. Pour y aller nous longeons les fortifications de la ville, entourées de verdure.

Weekend à Cracovie - Pologne
Cracovie © Julien Blavette

Je crois que nous ne pouvions pas mieux choisir que ce weekend automnal pour visiter Cracovie. Outre le fait que nous ayons eu beaucoup de chance quant à la météo (pas de pluie et un ciel dégagé), les couleurs offertes en cette saison donnaient incontestablement un cachet supplémentaire à la ville. Tout au long de nos balades, que ce soit ici dans le parc, ou dans l’ancien camp de Płaszów, nous étions entourés de feuilles vertes, rouges ou jaunes, dans les arbres ou sur le chemin. Magnifique.

Weekend à Cracovie - Pologne
Château Wawel à Cracovie © Julien Blavette

Weekend à Cracovie - Pologne
Château Wawel à Cracovie © Julien Blavette

Le château l’était tout autant. La veille au soir en passant devant, à l’extérieur donc, il m’a semblé bien petit par rapport à Prague ou Budapest, mais une fois à l’intérieur, on découvre de grandes bâtisses, une cathédrale, une cour… Plein de bâtiments qui se visitent séparément.

Weekend à Cracovie - Pologne
Château Wawel et Cathédrale © Julien Blavette

Weekend à Cracovie - Pologne
Colline du Château Wawel © Julien Blavette

Pas de visite globale des lieux. Nous avons opté pour les appartements d’Etat, la Dame à l’Hermine de Léonard de Vinci, et la grotte du dragon. Pas de visite de la cathédrale, faute de temps. Le dimanche elle n’ouvre qu’à 12h30 ! Et nous avons prévu de voir les mines de sel à quelques kilomètres de là.

Les mines de Wieliczka

Weekend à Cracovie - Pologne
Situées à 10 km au Sud-Est de Cracovie, on accède aux mines de sel via le train. Classées au Patrimoine mondial de l’Unesco, elles sont un must-do si vous passez quelques jours à Cracovie.

Ses galeries de 30km sur 9 niveaux atteignent une profondeur de 327 mètres sur une superficie de 10km2 aérés par 26 puits de surface et 180 souterrains.

Weekend à Cracovie - Pologne
Mines de sel de Wieliczka © Julien Blavette

Ces quelques chiffres rendent compte de l’immensité du lieu. Dans les longs couloirs bordés de gros rondins de bois, on réalise mal au début la grandeur du lieu. Mais très vite, on atteint les galeries et certaines sont vraiment impressionnantes : des chapelles y ont été créées, et même une cathédrale souterraine.

Weekend à Cracovie - Pologne
Mines de sel de Wieliczka © Julien Blavette

Weekend à Cracovie - Pologne
Mines de sel de Wieliczka © Julien Blavette

Et toujours cette question : comment a-t-on pu creuser tout en consolidant les parois ! N’étant pas ingénieur, je n’ai pas la réponse. 🙂

Weekend à Cracovie - Pologne
Mines de sel de Wieliczka © Julien Blavette

Je suis admiratif devant l’oeuvre de l’homme, qui n’a pas manqué de sculpter au passage quelques références : certaines pieuses à l’image du Pape Jean-Paul II, d’autres plus païennes et enfin quelques clins d’oeil à la littérature plus moderne… 

Notre weekend s’achève presque.

Weekend à Cracovie - Pologne
Rynek Glowny – Cracovie © Julien Blavette

Le temps d’un dernier tour par la Rynek Główny, mais aussi par le nord de la ville avec la Barbacane, bastion circulaire construit pour renforcer la porte nord de la ville, Florian, et la rue éponyme Florianska. Enfin, petit coup d’oeil au Collegium Maius, université qui reçut quelques élèves célèbres tels Nicolas Copernic, ou un certain Karol Józef Wojtyła, qui y joua la comédie dans la cour, avant de devenir bien plus tard le Pape Jean-Paul II.

Quelques bonnes tables à Cracovie

Szara Gęs


Le premier soir nous cherchions un bon resto, mais vu l’heure tardive, ceux du guide nous ont refusés. On s’est rabattu sur ce restaurant, plus haut de gamme, mais fort bon, avec un excellent service. Dégustation de différentes vodkas polonaises en fin de repas. Je vous le conseille.  

Botanica

 

Petit déjeuner de champions dans un petit café très sympa, verdoyant. La semaine commence bien 🙂

Une photo publiée par Julien • Blog Voyage • (@mcdreamy) le


Pour un bon brunch, cette petite boutique qui ne paie pas de mine extérieurement même si elle nous a intrigués par sa végétation, abrite un grand café avec plein de recoins et une mezzanine. Top !

Que faire à Cracovie en quelques jours ?

  • Le centre historique autour de la place Rynek Główny
  • Usine Schindler + le camp Płaszów + ghetto juif à Podgórze
  • Le quartier de Kazimierz
  • La Mine de sel de Wielicska (à 10km)
  • Le Château Wawel
  • Le camp de concentration d’Auschwitz : des excursions sont possibles depuis Cracovie. Prévoyez une journée supplémentaire pour y aller. Nous ne l’avons pas fait cette fois, par manque de temps. Mais l’ayant fait il y a quelques années lors d’un voyage universitaire, c’est une visite essentielle, bien qu’éprouvante. 

NB : La musique est la bande originale du film La Liste de Schindler, jouée au violon. J’aime beaucoup cette musique, et ce film. Il me tarde de le revoir. 

Toutes mes photos de Cracovie sur Flickr.