White Island - Whakatane - Bay of Plenty - New Zealand

…euh Mars, c’est peut être too much. Surtout quand on a (presque) un beau ciel bleu.

De passage à Whakatane, petite ville côtière construite au bord des falaises, je me suis offert le luxe d’une visite sur White Island, Whakaari en maori, pour la modique somme de 175 NZ$ soit 70 € auxquels je rajoute les 1 euro 40 que ma banque me pompe…Vivement le jour où on paiera tous en Amero tiens ! 1.

White Island, seul volcan en activité de Nouvelle-Zélande.

White Island - Whakatane - Bay of Plenty - New Zealand
White Island – Whakatane – Bay of Plenty – New Zealand © Julien Blavette

Après deux heures de bateau, l’île se trouve à 50 km des côtes, je débarque à l’aide d’un petit Zodiac sur White Island, le seul volcan en activité de Nouvelle-Zélande.

White Island - Whakatane - Bay of Plenty - New Zealand
White Island – Whakatane – New Zealand © Julien Blavette

White Island - Whakatane - Bay of Plenty - New Zealand
White Island – Whakatane – New Zealand © Julien Blavette

Ne vous inquiétez pas, pas de coulée de lave, d’éruption volcanique…enfin pas ce jour là en tout cas. 😉

White Island - Whakatane - Bay of Plenty - New Zealand
White Island – Whakatane – New Zealand © Julien Blavette

1h30 de visite sur l’île, enfin sur le tiers de l’île accessible, avec deux guides sympa. La vue et l’odeur me rappelle un peu mon voyage en Italie, à Naples et lors de mon ascension de l’Etna en Sicile 2. Même odeur de soufre, et même couleurs de roches, passant du rouge au jaune. La couleur jaune est due à la rencontre du sulfure de soufre et de l’air. Eh oui, on apprend des choses sur ce blog aussi, et lors de tours touristiques. ^^’ Bref de belles couleurs.

White Island - Whakatane - Bay of Plenty - New Zealand
White Island – Whakatane – New Zealand © Julien Blavette

J’étais équipé d’un beau casque jaune et d’un masque à gaz, dans l’hypothèse où cela deviendrait irrespirable. Mais je n’ai pas eu à m’en servir, même lorsque j’étais à côté d’une grosse émission de fumée (voir photo). J’aurai pu faire mon touriste et poser avec (comme les autres) mais non.

White Island - Whakatane - Bay of Plenty - New Zealand
White Island – Whakatane – New Zealand © Julien Blavette

Visite intéressante, on marche entre de nombreux petits cratères où bouillent un étrange mélange d’eau et de je-ne-sais-quoi qui fait que c’est tout noir…ou jaune. C’est pour cette raison que l’eau est turquoise dans la baie.

White Island - Whakatane - Bay of Plenty - New Zealand
White Island – Whakatane – New Zealand © Julien Blavette

Puis on arrive au cratère principal, un lac en fait, vert clair, en ébullition. On aurait presque envie de plonger dedans, de prendre un bon petit jaccuzzi. Mais la toxicité de l’eau et surtout sa température m’ont quelque peu repoussé. 😉

White Island - Whakatane - Bay of Plenty - New Zealand
White Island – Whakatane – New Zealand © Julien Blavette

Usine d’exploitation de soufre

White Island - Whakatane - Bay of Plenty - New Zealand
White Island – Whakatane – New Zealand © Julien Blavette

Sur les photos, vous pouvez voir des ruines. Ce sont les restes de l’ancienne exploitation de soufre du début du XXe siècle. L’usine a fermé en 1933 suite à la crise de 29, et n’a plus jamais rouvert.

White Island - Whakatane - Bay of Plenty - New Zealand
White Island – Whakatane – New Zealand © Julien Blavette

Aujourd’hui, l’île est privée. Oui oui. un gars, un peu mégalo, a eu envie de se payer une île et un volcan pour le même prix. Pas bête, il touche un pourcentage sur chaque billet vendu par l’opérateur, qui lui a le monopole de la visite terrestre.

Ce fut une bonne journée. Elle aurait été encore meilleure, si lors de la balade en bateau, j’avais croisé des baleines et dauphins qui parfois montrent le bout de leur nez. Mais non, j’ai pas eu cette chance. La prochaine fois peut être.

A Gisborne, où je pars demain…

Toutes les photos de White Island sur mon Flickr.

  1. la future monnaie nord américaine. Quoi ? vous ne le savez pas. Normal personne n’en parle, les journalistes sont peu bavards sur l’Union Nord Américaine et sa future monnaie…attendez encore un peu…
  2. Ça fait classe de dire ça non ? 😀