Sagrada Familia - Barcelona

30 ans ça se fête ! Ma chère et tendre l’a bien compris en m’offrant ce weekend à Barcelone. Comme elle me le disait sur la carte d’anniversaire, ça faisait bien longtemps qu’on n’était pas parti en vadrouille : août et nos vacances à Vancouver. Oui mais 3 mois d’abstinence, c’est long pour un accro aux voyages.

Le voyage commence par un trajet en car jusqu’à Beauvais et son aéroport pour aéronefs à bas coûts. Pourquoi payer payer plus cher ? Deux heures plus tard, nous voici dans la capitale catalane, où on ne parle pas espagnol castillan mais catalan, un mix entre le Français et l’Espagnol!

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.

Au passage, et ce n’est pas négligeable, on a gagné quelques bons degrés Celsius. Adieu le froid parisien, bonjour la chaleur hivernale et le beau ciel bleu barcelonais.

Arrivé en plein centre de Barcelone dans la soirée, on se dirige tout doucement vers notre hôtel du weekend. Comme souvent c’est un peu la surprise. Réservé sur Internet on ne se rend compte de la qualité qu’une fois sur place. Et pour le coup on n’est pas déçu pour un sou (mis à part pour le bruit, pas super insonorisé mais bon…). J’avais repéré l’auberge sur le blog d’HostelBookers qui référençaient les meilleures auberges Hight Tech de Barcelone. Celle-ci paraissait sympa avec tout ce qu’il faut pour des geeks comme nous : une connexion WiFi gratuite. 😀
Réservation aussitôt faite sur le site de l’auberge et non sur HostelBookers, pour éviter les 10 euros de frais. Toujours cette question : pourquoi payer plus cher. 😉

L’hôtel Casa de Gracia se situait sur le Passeig de Gracia, une grande avenue chic de Barcelone au vu des marques qui y ont leur pas de porte.

La Pedrera - Casa Milà - Barcelone

A peine arrivé que nous sommes déjà confrontés au modernisme, style architectural qui caractérise et fait le succès de la ville et qui est du au génie (ou pas c’est selon) de l’artiste Gaudi. Nous passons en effet devant la Casa Milà, surnommé la Pedrera, dessinée par Gaudi, comme beaucoup d’autres lieux dans la ville.
Le Modernisme, Art Nouveau en France, est né à la fin du XIXe siècle d’artistes et architectes qui veulent rompre avec le style classique de l’époque et qui optent pour des motifs de fleurs et feuilles, des courbes, des mosaïques colorées…bref un style très jovial !

Sagrada Familia - Barcelona

Samedi matin, direction la célèbre Sagrada Familia pour commencer la visite de Barcelone ! Et là c’est un vrai chantier !! Il y a autant de tours à ce magnifique temple qu’il y a de grues. Eh oui, le Temple (ce n’est pas une une cathédrale puisqu’elle n’a jamais été consacrée par le Pape) n’est toujours pas fini ! La faute aux 35h ça encore ! 🙂
Commencé en 1882, la première tranche est terminée l’année de la mort de Gaudi en 1926. Elle est aujourd’hui classée au Patrimoine Mondial de l’Unesco.

Sagrada Familia - Barcelona

La deuxième façade est elle aussi terminée mais est sujette à de nombreuses critiques qui la jugent comme étant « caricaturale », une « pâle copie » de la première. C’est la toute la difficulté de continuer un projet dont l’instigateur n’est plus. Au moins avec Notre Dame de Paris on n’a pas de problème. Blague à part, la Sagrada Familia est aujourd’hui le seul gros projet en cours et des projets « pharaoniques » de la sorte il n’y en a plus. On n’en oublierait presque que Notre Dame a mis des siècles à être construite. On pourrait penser qu’avec les moyens modernes de telles constructions seraient plus rapides, mais il n’en est rien, d’autant que question moyen, la Sagrada Familia n’est financée que par des particuliers. L’État espagnol ne contribuant en rien à son édification.

Sagrada Familia - Barcelona

Bref, un monument impressionnant qu’on ne pouvait pas ne pas voir. Par contre, pour la visite, on a remis ça à plus tard car il y avait foule en ce samedi matin, et nous n’avions que deux jours…Pas de temps à perdre à faire la queue. On s’est dit qu’on reviendra quand le Temple sera terminé, autrement dit pas avant 2025… pour les plus optimistes.

On a continué la visite de Barcelone en regagnant le centre et le quartier historique de Barri Gotic, dessiné par les Grecs, puis les Romains. Plein de petites rues très étroites dans lesquelles on pourrait facilement se perdre. Il faut parfois connaître pour trouver une bonne adresse. Comme celle de ce restaurant, Vinateria del Call, où nous avons dîné. S’il n’avait pas été mentionné dans le Guide du Routard, je crois que nous ne l’aurions jamais trouvé. C’eut été dommage car il est très bon et très typique, loin des nombreux restos à touristes du coin.

Weekend à Barcelone (Dans un resto à tapas – Pas celui dont je parle ici)

Ici bonne bouffe et ambiance conviviale. En plus on y parle le Français ! Très bien quand les cours d’espagnol du lycée vous semblent très loin 🙂 Et heureusement, car ils ont pu nous avertir que notre commande de raciones était bien trop importante. Du coup on a divisé en deux les portions de jambon, saucissons, croquetas, bœuf etc.

La Cathédrale - Barcelone

A côté de la cathédrale (une vraie cette fois) se tenait le marché de noël, la Fira de Santa Lucia, où on a découvert les traditions locales comme ce petit bonhomme, le Caganer (le chieur), en position assise qui fait caca et qu’ils mettent dans la crèche. Alors bien sûr à côté du bonhomme en tenue traditionnelle, on retrouve des figurines au visage connu : Barack Obama, Sarkozy et sa femme Carla, Angela Merkel…ou encore Bob l’éponge et Dark Vador ! Je vois bien ça dans ma crèche de Noël ! 😀

Fira de Santa Lucia - Barcelona

Autre tradition catalane : la petite buche de Noël appelée Tio de Nadal, ou Tio.

Fira de Santa Lucia - Barcelona

La coutume veut que l’on nourrisse la bûche le Tió avec des biscuits, du pain, des fruits, les jours précédents le 24 décembre. Le jour J, les enfants vont chanter une chanson traditionnelle assez classe :

Tió tió caga turrons, no caguis arengades que són massa salades, caga turons que són més bons.

Soit :

Tió, tió, chie du touron, ne chie pas du hareng, car il est trop salé, chie du touron car c’est meilleur.

Classe, je vous l’avais dit ! Puis les enfants vont danser autour de la bûche et vont la taper à l’aide d un bâton pour que la bûche chie et leur apporte des friandises, des bonbons, et le fameux turon (nougat).

Après le marché de Noël, le marché tout court : celui de la Boqueria.

Mercat Boqueria - Barcelona

Un marché couvert où l’on retrouve les artisans du coin pour acheter le fameux turon donc, mais aussi beaucoup de charcuterie dont certains morceaux de jambon sec (Serrano ou Ibérique) voient leur prix grimper jusqu’à 115€ le kilo !! Oui oui ! On est loin du (faux) jambon d’Aoste qu’on trouve chez Leclerc 😀

Mercat Boqueria - Barcelona

Mercat Boqueria - Barcelona

Balade très intéressante, surtout pour les photos. Quelque part ça m’a rappelé le marché public de Seattle pour la vie qu’on y trouve à l’intérieur.

Mercat Boqueria - Barcelona

La Barceloneta - Barcelone

On a fini la journée par une promenade le long de la plage de Barcelone.

Platja de Barceloneta

Certains se baignaient ou surfaient. D’autres et c’est la « mode » ici faisaient des châteaux de sable. Il n’est pas rare de voir en effet quelques SDF dresser des châteaux de sable à côté de leur sac de couchage pour recevoir en échange quelques pièces de badauds. On a poussé la balade jusqu’à cette grosse baleine métallique avant de se poser en bord de mer à siroter un cocktail en regardant la nuit tomber.

La Barceloneta - Barcelone

La Barceloneta - Barcelone

La Barceloneta - Barcelone

Le retour à pied fut un peu long, le temps de regagner la station de métro la plus proche. Je n’ai pas pu m’empêcher de photographier celle d’Urquinaona, en mode Auberge espagnole.

La Barceloneta - Barcelone

Casa Batllo - Barcelona

Parc Güell - Barcelona

Auberge espagnole toujours : je ne pouvais pas aller à Barcelone sans voir le Parc Güell, immortalisé dans le film de Klapisch. Aussi le dimanche matin, nous sommes allés au nord de la ville pour rejoindre le parc dessiné une fois encore par Gaudi.

Parc Güell - Barcelona

Parc Güell - Barcelona

Parc Güell - Barcelona

Nul doute à voir les maisons en forme de champignons des Schtroumphs qu’il a du en avaler plus d’un pour imaginer un tel lieu aux allures fantasmagoriques.

Parc Güell - Barcelona

Cela dit, le lieu m’a beaucoup plu. Dommage toutefois, que comme à Paris, Milan, Rome, le lieu ne soit envahi de vendeurs à la sauvette…

On a terminé le weekend à Barcelone en faisant un tour par MontJuic, cette colline qui accueillit l’exposition universelle de 1929 et dont les restes ont servi par la suite à de nombreux musées et fondation. Un dernier tour dans le centre pour nos dernières tapas et un coup d’oeil sur la Palau de la Musica Catalana, à l’architecture…moderniste…dessiné par Gaudi. C’est bien vous avez suivi !!

Palau de la Musica Catalana - Barcelona

Weekend très chouette à Barcelone. Next ? des idées de weekends en Europe ?

Toutes les photos du weekend à Barcelone sur Flickr