Une journée à BerlinCet été, nous avons opté pour des vacances en Pologne, sur la côte Baltique, façon roadtrip.

Aussi, avant d’atteindre la frontière polonaise, et les quelques 1200 kilomètres qui nous en séparent depuis Paris, on s’est dit qu’une petite escale d’une journée à Berlin ne serait pas de trop.

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.

C’est évidemment trop peu pour visiter une ville comme Berlin, mais ce serait déjà pas mal pour en voir un petit aperçu, a glimpse comme disent nos amis British.

La Porte de Brandebourg et le Reichstag

Une journée à Berlin
La Porte de Brandebourg © Julien Blavette

Alors par où commencer quand on arrive de bon matin dans la capitale allemande et que le temps est compté ? Féru d’histoire, j’ai choisi de me concentrer sur les lieux historiques et emblématiques de Berlin : Porte de Brandebourg, Reichstag, Mémorial de l’Holocauste, Checkpoint Charlie sans oublier les derniers vestiges du Mur de Berlin. Les musées, nombreux, ce sera pour une autre fois.

Une journée à Berlin
La Porte de Brandebourg © Julien Blavette

On a donc débarqué par le métro sur la Pariser Platz et sa célèbre Porte de Brandebourg ou BrandenburgerTor en VO. Quand on sort du tro-mé, les célèbres colonnes de la Porte paraissent bien petites. Dans mon imaginaire, la porte de Brandebourg était bien plus imposante, bien plus grande, plus haute. Ma première impression fut donc d’être dans le Jardin des Tuileries face au petit Arc de Triomphe.

Bon, un café plus tard chopé dans le Starbucks de la place, et en m’avançant plus près pour contempler la bâtisse, j’avoue qu’elle en devient un peu plus impressionnante. Surtout avec le char de la Déesse de la Victoire ailée qui trône au dessus, et que les Allemands ont fini par récupérer, après un petit emprunt par notre bon vieux Napoléon.

Une journée à Berlin
La Porte de Brandebourg © Julien Blavette

Autour de la place, quelques ambassades, notamment les américaine et francaise, y ont élu domicile. Tout comme le magnifique hotel Adlon, si éclatant qu’on pourrait penser qu’il est en travaux et que ses échafaudages sont recouverts d’une immense toile en trompe l’œil.

Hotel Adlon Kempinski - Berlin
Hotel Adlon Kempinski © Julien Blavette

Pour la petite anecdote, c’est d’une de ses fenêtres que feu le Roi de la Pop brandit son nouveau nez né facon Roi Lion sur le rocher, provoquant l’effarement de la foulee déjà en délire et les crépitements des flashs de la presse People dont l’instantané fera le tour du monde. C’était la minute People. 
Reichstag à BerlinDe la Pariser Platz, nous avons traversé la porte de Brandebourg pour gagner le Reichstag, haut lieu du pouvoir allemand, et siège du Bundestag, l’assemblée nationale locale. En 1933, son célèbre incendie amena un petit moustachu au pouvoir accusant les Cocos de ce mauvais coup, avant que ces derniers n’y plantent 12 ans plus tard leur drapeau rouge. Il avait beau ne pas en rester grande chose, la force symbolique était là.

Reichstag à Berlin
Reichstag © Julien Blavette

Aujourd’hui reconstruit, alliant ancien et moderne, pierres et verre, tel notre Louvre national mais en plus arrondi, merci Norman Foster, son dôme se visite pour qui se lève assez tôt et évite la foule nombreuse. Je vous avoue que les 10h de route de la veille n’étaient pas compatibles avec un lever aux aurores, aussi nous nous sommes contentés de l’admirer depuis ses immenses pelouses.

C’est une des choses qui m’a interpelé à Berlin : sa verdure. Pour une ville de cette importance, les espaces verts sont nombreux, avec notamment l’immense parc Tiergaten, mais ici ou là dans Berlin, de petits espaces verdoyants, des allées d’arbres… Bref ça respire.

Le Mémorial de l’Holocauste et ses touristes

Musée de l'Holocauste Berlin
Non loin de là, après un rapide coup d’œil au mémorial des Roms et Sinti, nous sommes arrivés sur le Mémorial de l’Holocauste et ses 2711 stèles minérales symbolisant les pierres tombales des victimes juives d’Europe. Glaçant.

Musée de l'Holocauste Berlin
Musée de l’Holocauste Berlin © Julien Blavette

Au fur et à mesure que l’on pénètre dans ce cimetière abstrait, on s’enfonce et on se perd dans ce labyrinthe pourtant rectiligne. La charge émotionnelle est forte. Enfin pour celles et ceux qui en comprennent la symbolique… Nous étions effarés devoir des touristes marcher sur les pierres, allant parfois jusqu’à sauter de l’une à l’autre, pour réaliser un selfie, une petite video souvenir de ce passage à Berlin. Le gars de la sécurité était bien seul pour tenter de faire respecter un tant soit peu l’ordre et le respect justement, pour ce qui est autant une œuvre d’art qu’un mémorial.

J’avais eu le meme dégoût de ces pratiques touristiques lors de la visite du Mémorial de Ground Zéro, où une greluche prenait la pose avachie sur les bords de la fontaine où sont gravés les noms des victimes du 9/11.

Nous avons continué notre balade berlinoise sur Friedrichstrass, grande avenue ou s’alignent les boutiques de luxe et autres Galeries Lafayettes

Une journée à Berlin
Façades d’immeubles à Berlin © Julien Blavette

En parcourant les rues, je découvre un Berlin moderne, contemporain, avec des buildings tout neufs ou presque. C’est assez étrange pour une ville qui a été rasée et reconstruite après la guerre. Ayant grandi au Havre, je sais de quoi je parle. Berlin ne semble pas s’être figée dans le temps, du moins depuis la chute de son mur.

Checkpoint Charlie : papiers svp !

Checkpoint Charlie - Berlin
Checkpoint Charlie © Julien Blavette

Checkpoint Charlie - BerlinEt c’est vers l’un de ses vestiges que nous filons : Checkpoint Charlie. Le point de passage pour passer de l’Est à l’Ouest entre 1961 et 1989. Je dis un des derniers vestiges, car au final à Berlin, il reste peu de traces de cette histoire. Ici, des figurants jouent des soldats de la police militaire américaine devant une cabine de douane, sous le célèbre panneau : « vous quittez à présent le secteur américain » ou russe, selon le côté d’où vous venez. 🙂

Checkpoint Charlie - Berlin
Checkpoint Charlie © Julien Blavette

Un petit musée se dresse en face avec un ou deux pans du Mur.

Nous avons continué vers le sud de la ville pour voir le Musée juif de Berlin. Enfin son architecture, réalisée par Daniel Libeskind. Spécial.

Musée juif de Berlin
Musée juif de Berlin © Julien Blavette

Mitte Scheunenviertel

Une journée à BerlinOn ne s’attarde pas plus que ca, aussi apres quelques clichés, il est temps d’aller manger et surtout de rejoindre un quartier et une ambiance plus gaie : Mitte Scheunenviertel, le plus ancien quartier historique de Berlin. Après quelques boulettes de viande berlinoises et une bonne bière chez Keyser Soze (si, si), on a déambulé dans les petites rues de ce quartier charmant, pour qui veut faire les boutiques, boire un verre dans une arrière cour, ou échapper à la masse que l’on retrouve plus bas sur Alexanderplatz. Nous n’irons pas. Delphine me dit que c’est froid et impersonnel. Je me contente de shooter la tour de la télévision allemande, avant de longer la Spree et d’atteindre l’île aux musées.

Tour de la Télévision à Berlin
Tour de la Télévision à Berlin © Julien Blavette

Elle porte bien son nom. Il y en a partout et pour tous les goûts. Le Berliner Dom, la cathédrale de Berlin est le premier monument que nous apercevons.

Berliner Dom - Berlin
Berliner Dom © Julien Blavette

Face à elle, encore une grande pelouse où touristes et locaux se dorent la pilule au soleil. D’un côté l’Ancien musée, qui porte bien son nom, de l’autre le Palais de la République, en pleine déconstruction-reconstruction.

Palais de la République - Berlin
Palais de la République © Julien Blavette

Pour la petite histoire, ce palais était l’ancien Château de Berlin, résidence de la famille royale, que les communistes ont détruit en 1951 pour y ériger le Parlement de la RDA. Aujourd’hui on le démolit pour le reconstruire à l’identique à l’extérieur afin d’y abriter ensuite… un musée ! EN-CO-RE !

Toute cette balade nous a épuisés. On longe Unter den Linden et ses musées, facs, statue. On arrive à Gendarmenmarkt, ou l’église francaise fait face à l’église allemande (identique), avec au centre de la place pour les départager le Koncerthaus Berlin, temple de la musique classique.

Mais nous ce qu’on veut là c’est boire un bon coup ! Toute cette marche ça fatigue. Et c’est pas fini. Enfin pour Delphine si. Retour à l’appartement.

Les restes du Mur de Berlin

Le Mur de Berlin - East Side GalleryMoi je continue ma route bien plus au sud, à l’est, le long de la Spree, où sur près de 1,3 km se dressent les derniers restes du Mur de Berlin : l’East Side Gallery.

Le Mur de Berlin - East Side Gallery
Le Mur de Berlin – East Side Gallery © Julien Blavette

Le Mur de Berlin - East Side Gallery
Le Mur de Berlin – East Side Gallery © Julien Blavette

Les derniers pans du Mur sont une véritable galerie d’art à ciel ouvert. Du street art. De nombreux artistes en vogue au début de 1990 ont alors repeint le mur. Chacun sa touche, chacun sa vision. Certains sont tres explicites, d’autres moins. Ça ne laisse pas indifférent. Enfin si. Les autorités. Ces dernières ont un peu délaissé le mur si bien que les œuvres ont morflé et qu’il a fallu redemander aux artistes de recommencer. Des barrières posées à la va-vite protègent quelque peu les œuvres.

Le Mur de Berlin - East Side Gallery
Le Mur de Berlin – East Side Gallery © Julien Blavette

De l’autre côté du Mur, côté rive, sur ce qui était autrefois Berlin Ouest, le mur est couvert de graffitis. Et d’une exposition photo : WarOnWall.

Des photos de villes syriennes en ruines amènent le badaud à la réflexion, sur ce qui se passe aujourd’hui de l’autre côté d’un mur que l’on dresse pour empêcher des populations de fuir un régime, une guerre civile, un pays en guerre, en déclin… L’histoire se répète…

Le Mur de Berlin - East Side Gallery
Le Mur de Berlin © Julien Blavette

La journee à Berlin se termine. Cette journee en appelle d’autres pour approfondir la visite de la capitale allemande. 

Mais plus tard. Demain, encore quelques kilomètres à parcourir le long des forêts de Poméranie pour atteindre la côte baltique polonaise, et débuter ce fameux roadtrip.

Toutes les photos sur mon flickr.

PS : Désolé pour la musique qui accompagne cette note, il n’y a que ça qui me venait en tête 😀 Scène culte ici