Into my Wild - Northland - New Zealand
Une semaine. Je ne devais rester que le weekend. 2-3 jours, juste après ma journée à Cape Reinga. 2-3 jours avant de reprendre la route cette fois vers le sud. Histoire de se reposer et de réfléchir à la prochaine étape.

Et finalement une semaine. Et autant le dire tout de suite, j’ai peu travaillé. Mais mes hôtes le savaient bien quelque part. Ils savaient qu’ils n’auraient pas une masse de travail à me donner. J’ai bien fait quelques petites tâches, comme réparer la barrière, construire un abri pour les futurs poussins encore au chaud dans leur coquille, ramasser quelques fruits, désherber chez le voisin. Je pense qu’ils avaient plus envie de rencontrer quelqu’un, d’avoir un invité chez eux.

Quelque part dans le Northland - New Zealand
Ma demeure pour la semaine… surprise à l’intérieur

Ils viennent d’emménager ici. Elle, californienne, lui, néo-zélandais. Tout deux la trentaine. Ils voulaient tenter l’expérience Wwoof. La proprio à qui ils louent la grande propriété le faisait. Mais Ils ne voulaient pas, comme Susan me l’a dit, d’une Wwoofeuse de 18 ans tout droit débarquée d’Allemagne 1. Ils voulaient quelqu’un de plus mature, plus proche d’eux.

Et donc mon profil correspondait bien.

Mon Chez-moi - Northland - New Zealand
Je dors dans un bus entourée de murs…

Dans cette région perdue du Northland, j’ai fait du tennis de table, du soccer, j’ai été nager, surfer, j’ai joué aux Colons de Catane 2, au Scrabble, au Tangoes. J’ai été à une party avec des gens de tout âge, de tout style, même si celui de baba-cool ressortait le plus. J’ai croisé Jim Morrison ! Du moins c’est à quoi il aurait ressemblé s’il avait vieilli. Deux live bands jouaient. C’est étonnant comme soirée. Habituellement, mes soirées sont avec des gens de mon âge. J’aime l’idée de community. Mais c’était sympa. J’y ai d’ailleurs croisé une Suisse et un gars de Tahiti vivant à Auckland.

Et j’ai recroisé un des chauffeurs qui m’a conduit ici alors que je faisais du stop ! Il faut quand même que je vous raconte ce soir où je suis arrivé ici. Mes hôtes ne pouvaient venir me chercher. J’ai donc refait du stop. Et un peu marché. Au bout d’un kilomètre ou deux à tirer ma valise sur une route en pleine brousse sans trottoir et parfois mal goudronnée, une voiture s’arrête. Le chauffeur a quelques tatouages, une bonne tête de vainqueur et une bière à la main. Conduite quelque peu sportive, rien de méchant, mais sur une route où il n’y a personne, on est plus à l’aise pour ce genre de conduite. Et là, il stoppe la voiture. Moi, bêtement, je lui demande si on est arrivé. Lui, me répond que non mais qu’une voiture de flic est derrière nous, arrêtée. Et merde !

Le flic arrive et là, mon chauffeur : « Eh salut Steeve…blablabla ». Le flic qu’il connaît donc lui fait quelques remontrances sur sa conduite, sans probablement avoir vu la bière le long de sa cuisse. Et demande qui je suis. Un autostoppeur répond mon pilote. « Ah ça doit être sympa comme expérience le fait de se faire arrêter… » Tu m’étonnes John. On est sauf.

Je le revois donc à cette soirée, toujours une bière à la main et l’interpelle. Il me reconnaît, rigole de la petite aventure et conclut en disant que c’est toujours bon de connaître la Police… voilà pour l’anecdote.

J’ai aussi aidé Simon dans le Business Plan qu’il monte pour l’organisation non-profit dans laquelle il est impliqué. A vrai dire, je l’ai plus aidé sur la présentation powerpoint, dans les messages clés, que sur le reste. Difficile quand l’anglais n’est pas votre langue maternelle. Mais ça m’a rappelé mes cours de Public Affairs, de lobbying… Pas commun pour un Wwoofer hein ? ^^’

Julien - Northland - New Zealand

Mais la semaine a surtout été intéressante de par les conversations que j’ai eues avec Simon et Susan. On a beaucoup parlé de politique internationale, de la politique néo-zélandaise et américaine, des OGM, du 11 septembre, de la « crise », de l’élection d’Obama. Des changements à venir. Et pas forcément ceux que l’on croit, ceux que l’on attend. Intéressant d’entendre un autre son de cloche sur le nouveau président américain que celui que l’on nous sert depuis des mois, l’annonçant tel le nouveau messie.

Une semaine de réflexion sur le monde, mais avant tout sur soi-même, sur ce que je crois, sur ce que je considère comme vérité…
D’autres perspectives, de nouvelles…

J’ai l’impression que depuis quelques mois, ces réflexions germaient en moi et quelque part elles m’ont conduit jusqu’ici, à chercher ma vérité…
Désolé, tout ceci peut vous paraître obscur. Il m’est difficile là de tout vous expliquer en détails, mais j’y reviendrai plus tard sur ce blog ou ailleurs. Ou peut être que t’as raison Caro, je devrais tenir un journal, autre que ce blog, plus personnel…

En tout cas, JCVD avait raison : Be aware guys !

  1. C’est un peu le cliché du Woofer ici ^^’
  2. Version plateau Bro’ ^^