On s’était quittés il y a quatre mois et demi après avoir passé 15 jours ensemble. Je l’avais retrouvée un mois plus tard le temps d’une nuit ; elle était sur mon chemin. Hier encore, j’ai remis ça, juste avant de retrouver sa rivale -à qui elle envie toujours son statut- l’affectueusement nommée Welli.
Auckland by Night - New Zealand 078
Lundi matin, j’ai donc quitté Napier pour rejoindre Auckland, après m’être fait offert le breakfast au Milk & Honey ! Délicieux !

Pas d’autostop cette fois-ci, sinon le bus. Ayant rendez-vous le mardi matin de bonne heure, je ne souhaite prendre aucun risque. Je suis arrivé à Auckland en fin d’après midi. J’étais content de revenir, même pour un temps très court, dans la plus grande ville du pays. Content car j’avais un entretien auquel je tenais et qui ma foi s’est bien passé. Wait and see. Je développerai plus tard.

Auckland by Night - Britomart - New Zealand
Auckland by Night – Britomart – © Julien Blavette

Et content car j’allais pouvoir y faire des choses que je n’avais pu faire en janvier, à mon arrivée en Nouvelle-Zélande. Des photos de nuit notamment. Aussi à peine arrivé au Brown Kiwi (on ne change une équipe qui gagne), je repars pour une balade au coucher du soleil. De Ponsoby, le quartier Bobo, je suis descendu à la Marina. La vue sur le Downtown au sunset avec en premier plan les voiliers est plutôt agréable. Derrière moi, l’Auckland Bridge tout illuminé, qui par ailleurs fête ses 100 ans. De la marina, je remonte vers le CBD (Central Business District, le centre ville) et prend des photos de nuit de quelques uns de ses buildings historiques, tel le Britomart.

Avec mon trépied, je ne passe pas inaperçu. Un homme assis à l’abribus et vêtu dune chemise bleue, sans que je ne distingue l’écusson sur son bras, et donc sans que je ne sache s’il est officier de police, de sécurité ou chauffeur de bus, me demande pourquoi je photographie ce bâtiment. Rainbow Warrior le retour. J’aurais bien envie de lui dire que je suis un agent secret français qui prépare un sale coup… Mais non, je m’abstiens d’un tel humour à la française, et lui avoue tout : « euh parce que j’apprends la photographie, que j’ai un joli trépied, et que donc je m’essaie aux photos de nuit… ».

Auckland - Mission Bay - New Zealand
Auckland – Mission Bay – New Zealand © Julien Blavette

Le lendemain, la journée devant moi avant de prendre le bus de nuit pour Wellington, j’en profite pour me balader à Parnell et Mission Bay. Parnell, le plus vieux quartier d’Auckland, est aujourd’hui un quartier chic et paisible avec ses petits cafés et boutiques tendances, et où des maisons au style classique jouxtent des bâtiments à l’architecture moderne, parfois trop.

En redescendant de Parnell, je pousse la balade jusqu’à Mission Bay plus à l’Est, et à pied. Les 8 km de Tamaki Drive qui longent le bord de mer ne semblent plus finir. Heureusement, il fait beau. J’ai peine à croire que nous sommes à 3 semaines de l’hiver ! Je croise quelques pêcheurs, de nombreux joggeurs, cyclistes, et autres Aucklanders en roller quand d’autres sont tout simplement allongés sur les belles pelouses de Mission Bay face à la mer. Après 1h de marche, j’en fais de même. Je l’ai bien mérité. Puis retour à Ponsonby, en bus cette fois. 😉

L’excursion à Auckland est déjà finie. En route pour Wellington, par le bus de nuit. 11 heures de route à mal dormir et surtout sans chauffage. Arrivé à 6h50 et dans le coltard, j’en oublie mon trépied dans le bus1. Ca commence bien. Après un petit déj au McDo dont j’aurais pu m’abstenir, je finis dans un Starbucks à boire un bon et grand café noir, à trier mes dernières photos et écrire ces quelques notes en attendant d’aller pointer dans mon Backpackers de la semaine, où je retrouverai Emilie, une des Frogs rencontrée en janvier à Auckland.

Les (bonnes) surprises ne font que commencer… ^^

To be continued…

  1. que la compagnie de bus, mystérieusement, ne retrouvera pas