Après avoir fait quelques emplettes pour le déjeuner et surtout avoir fait le plein (d’essence et) de bouteilles d’eau, nous quittons Mammoth Lakes et sommes parés pour la prochaine étape qui nous réserve un tout autre décor et une toute autre atmosphère.

Sur la route vers la Vallée de la Mort
Sur la route de la Vallée de la Mort – © Tous droits réservés

Au fur et à mesure que nous avançons dans notre road trip, on gagne en température, et c’est peu dire que la traversée de la vallée de la mort va être chaude. On frisera les 50° C ! Et encore, nous avons pris soin de ne pas la traverser aux heures les plus chaudes de la journée.

Si je savais que Death Valley était connue pour ses hautes températures, qu’il fallait emporter beaucoup d’eau, couper la clim de temps à autre pour ne pas surchauffer la voiture, arrêter cette dernière 10 minutes capot ouvert face au vent pour la faire souffler, ce dont je ne m’attendais pas c’est à la diversité des paysages.

Dans mon imaginaire, la Vallée de la Mort était un désert. Avec son soleil qui cogne et une route qui coupe de vastes étendues monotones.

Or la Vallée de la Mort, ce sont des plaines arides, des canyons, des dunes de sable, des montagnes, une mer de sel, des roches, et au milieu de tout cela un oasis : un hôtel, de la végétation, des palmiers et de la verdure, une piscine.

Canyon et dunes de sable

Notre premier arrêt le long de la route 190 est à quelques kilomètres de Stovepipe Wells pour admirer notre premier canyon, et ses dégradés de couleur, sorte de prémices au Grand Canyon qui nous attend plus tard.

Death Valley - La Vallée de la Mort
Death Valley National Park – © Tous droits réservés

Arrêt photo et pose au bord du précipice. Évidemment dans la famille on aime faire les malins, à jouer à celui qui s’approche un peu trop près du bord, en tongs… 🙂

Death Valley - La Vallée de la Mort
Mesquite Flat Sand Dunes – Vallée de la Mort – © Tous droits réservés

À peine quelques kilomètres plus loin et déjà une toute autre ambiance : Mesquite Flat Sand Dunes, et ses -comme son nom l’indique- dunes de sable. Pour le coup nous sommes bien dans un désert, mais on pense plus au Sahara qu’aux États-Unis. Les vents qui se croisent ici apportent grain par grain les roches des montagnes voisines.

Death Valley - La Vallée de la Mort
Mesquite Flat Sand Dunes – Death Valley – © Tous droits réservés

Des bois morts trainent à côté des quelques pousses d’arbustes.

Death Valley - La Vallée de la Mort
Bois morts dans les dunes de sable de la Vallée de la Mort – © Tous droits réservés

Nous prolongeons notre route jusqu’à Furnace Creek où se trouve notre hôtel pour la nuit.

Lever de soleil à Zabriskie Point

Levés aux aurores nous filons à Zabriskie Point pour observer le soleil se lever.

Death Valley - La Vallée de la Mort
Lever du soleil à Zabriskie Point – Death Valley – © Tous droits réservés

Il existe de nombreux lieux où voir le lever et le coucher du soleil dans la Vallée de la Mort, malheureusement la visite du parc national ne justifiant pas plusieurs jours nous avons choisi Zabriskie Point.

Nous ne sommes évidemment pas les seuls à avoir choisi ce lieu et ce moment. Il fait encore nuit lorsque nous arrivons. Les montagnes sont encore plongées dans l’obscurité mais peu à peu le jour se lève, et les montagnes, roches se dévoilent et avec elles leurs magnifiques couleurs : du brun au jaune en passant par le rose et le rouge.

Death Valley - La Vallée de la Mort
Lever de soleil à Zabriskie Point – Vallée de la mort – © Tous droits réservés

Sur les photos, on saisit mal l’intensité et la grandeur du lieu, des roches plissées devant l’objectif. Aussi, avec un peu de recul et l’arrivée de sujets dans le cadre, l’immensité se fait ressentir.

Death Valley - La Vallée de la Mort
Zabriskie Point – Vallée de la mort – © Tous droits réservé
Death Valley - La Vallée de la Mort
Zabriskie Point – Death Valley – © Tous droits réservés

Terrain de Golf spécial…

Nous reprenons notre route sur laquelle nous attendent de nombreux arrêts et points de vue. Le premier s’appelle Devil’s Golf Course, le terrain de golf du Diable.

Death Valley - La Vallée de la Mort
Devil’s course golf – Death Valley – © Tous droits réservés

Autant vous dire que ce n’est pas le lieu idéal pour ramener son club. Un lac s’est asséché et le sol s’est complètement craquelé laissant comme des grosses mottes de roches.

Death Valley - La Vallée de la Mort
Devil’s course golf – Death Valley – © Tous droits réservés
Death Valley - La Vallée de la Mort
Devil’s course golf – Death Valley – © Tous droits réservés

Sous l’eau…

Puis sur la route, sans issue, nous arrivons à Badwater, le point le plus bas des États-Unis : nous sommes alors à 86m sous le niveau de la mer.

Death Valley - La Vallée de la Mort
Badwater – Point le plus bas des USA – © Tous droits réservés

Une pancarte accrochée à la montagne nous situe même où se situe le niveau de la mer.

Death Valley - La Vallée de la Mort
Badwater – Death Valley – © Tous droits réservés

Et c’est à nouveau un paysage complètement différent qui s’offre à nous : une mer de sel, à n’en plus finir. C’est aussi le point le plus chaud. Le sol est bouillant et il est recommandé de ne s’aventurer qu’avec chapeau et bouteille d’eau. Le sol blanc sous nos pieds, bien tassé au départ se fait plus sableux au fur et à mesure que nous avançons, sans jamais voir le bout.

Death Valley - La Vallée de la Mort
La mer de sel de Badwater – Vallée de la Mort – USA © Tous droits réservés

On croirait presque marcher sur de la neige.

Et dire qu’ici, un lac immense remplissait la vallée. C’était il y a très très longtemps dans une galaxie très lointaine sur notre planète…

…et palette d’artiste

En revenant sur nos pas, en voiture, une route à sens unique, scénique, sur 15km, l’Artist’s Drive, nous conduit à la palette de l’artiste. Le lieu est appelé ainsi du fait des nombreuses couleurs qui composent la roche.

Death Valley - La Vallée de la Mort
Artist’s Palette – Death Valley © Tous droits réservés

Arrêt photo de famille.

Death Valley - La Vallée de la Mort
Artist’s Palette – Death Valley © Tous droits réservés

Death Valley offre ainsi une variété de paysages, de sites qui se découvrent le long de la route, en voiture ou à pied en s’écartant de l’axe principal.

L’idéal pour visiter la vallée de la Mort c’est d’y arriver et de la traverser en fin d’après-midi, passer la nuit dans un des hôtels de Furnace Creek, profiter de la piscine thermale, et de repartir tôt le matin pour profiter du lever de soleil et finir la traversée tranquillement sans être accablé par les fortes chaleurs.

Death Valley - La Vallée de la Mort
La Vallée de la Mort © Tous droits réservés

Nous quittons désormais la Vallée de la Mort pour rejoindre Zion National Park, plus à l’Est, dans l’état de l’Utah.

Sur la route vers Zion NP
Dans le Nevada, sur la route vers Zion National Park © Tous droits réservés

A suivre…

Retrouvez toutes mes photos du Road Trip aux USA sur Flickr.