Le Tongariro National Park, tel était l’objet premier de mon séjour à Taupo, bien avant que je ne me décide à sauter à l’élastique. Le parc, classé au Patrimoine mondial de l’humanité de l’Unesco depuis 1990, est célèbre pour sa randonnée d’une journée, le Tongariro Crossing, une des meilleures randonnées de sa catégorie en Nouvelle-Zélande.

Tongariro Crossing - Tongariro National Park - New Zealand
Tongariro Crossing – Tongariro National Park – New Zealand © Julien Blavette

Et ce n’est pas peu dire. Le site est absolument magnifique.

Cette zone volcanique unique du centre de l’île du Nord est à l’extrémité septentrionale d’une grande zone volcanique de 2500 km² qui passe notamment par White Island dans la Bay of Plenty 1. Souvenez-vous, je vous en parlais deja ici.

Aussi, avant de rejoindre l’île du Sud dans quelques semaines, je ne pouvais passer a côté de Tongariro. Et ça allait surtout être un bon entraînement avant des randos de 3-4 jours.

Je suis donc parti vendredi matin de bonne heure de mon backpackers de Turangi, à quelques kilomètres de là, pour une journée d’environ huit heures de marche.

Tongariro Crossing - Tongariro National Park - New Zealand 013
Tongariro Crossing – Tongariro National Park – New Zealand © Julien Blavette

7h30. Le ciel est bas ce matin la, la vallée est dans un nuage de brouillard. Mais une fois arrivé à l’entrée du parc, le paysage n’est plus le même, comme si je venais de franchir un nouveau palier, d’entrer dans un nouveau monde. Les grandes plaines ont remplacé les vallées que l’on ne distingue déjà plus, cachées sous cet épais nuage blanc, et aux petites montagnes succèdent les quatre volcans du Tongariro : le Mount Ruapehu (2797m), Ngauruhoe (2287m), Tongariro (1967m) et Pihanga (1325m).

Les monts Ngauruhoe et Tongariro sont aujourd’hui d’autant plus célèbres qu’ils ont été utilisés par Peter Jackson dans sa trilogie du Seigneur des Anneaux.

Tongariro Crossing - Tongariro National Park - New Zealand 005
Tongariro Crossing – Tongariro National Park – New Zealand © Julien Blavette

Tongariro Crossing - Tongariro National Park - New Zealand 046Il est 8h30 quand j’attaque les 20km de marche à pied. Paysages étranges. A White Island, je vous disais avoir l’impression de marcher sur Mars. Ici c’est d’autant plus vrai du fait de ces grandes plaines à la végétation rase, de ces cratères, de ces rochers qui traînent ici ou la, et bien évidemment du fait des volcans. Arrivé à 1500m d’altitude, après avoir passé une cascade d’eau sortie de nulle part, j’arrive au pied du Mont Ngauruhoe (Mont Doom dans le Seigneur des Anneaux). L’ascension n’est pas comprise dans la randonnée, il n’existe pas de chemin tout tracé, mais il reste possible de grimper au sommet, moyennant deux heures et demi/trois heures de marche supplémentaire, et une bonne forme physique pour se faire les 600m de dénivelés.

Tongariro Crossing - Tongariro National Park - New Zealand 030
Tongariro Crossing – Tongariro National Park – New Zealand © Julien Blavette

Je ne peux pas résister. Je ne peux pas, une fois de plus, passer à côté de cela, et me lance ainsi dans une longue et pénible ascension. Ascension d’autant plus pénible qu’au départ, je me trompe de chemin, suivant bêtement un groupe que j’aperçois au loin. Le sol est glissant, les prises difficiles. Ce n’est bien qu’une heure après que je réalise qu’un chemin plus facile et plus rapide existe, par les roches. Plusieurs fois, l’envie de redescendre se fait ressentir. Mes baskets ne sont pas faites pour et souffrent. Je double le petit groupe, toujours empêtré dans ce sol sableux. Je constate au passage que certains ne sont pas bien vieux, à peine une dizaine d’année, et me demande comment les parents ont pu les emmener là dedans.

Après une bonne heure et demie, j’arrive au sommet, et l’effort est aussitôt récompensé par une vue splendide.

Tongariro Crossing - Tongariro National Park - New Zealand 033
Tongariro Crossing – Tongariro National Park – New Zealand © Julien Blavette

Du haut de Ngauruhoe, j’aperçois le Mont Ruapehu et ses neiges éternelles, mais également plus loin, belle vue sur le lac Taupo. De l’autre côté, j’observe ce que la suite de ma rando, une fois redescendu, me réserve : les Emerald lakes, qui comme leur nom l’indique sont trois magnifiques lacs d’une couleur éclatante verte émeraude. Enfin vue de haut sur le Blue Lake et le Red Crater.

Tongariro Crossing - Tongariro National Park - New Zealand 035
Tongariro Crossing – Tongariro National Park – New Zealand © Julien Blavette

Midi. L’heure de redescendre. Étrangement la descente sera tout aussi difficile que la montée. Plus rapide, et donc plus dangereuse. Toujours ce sol glissant et ces rochers qui déboulent derrière vous. Bilan d’étape : un doigt bien entaillé qui pisse le sang, des mains écorchées, des chevilles éraflées et des baskets remplies de sable noir et de graviers. I’ve been gravelled ^^.

Mes baskets, que souvenez-vous j’avais achetées à Whangarei pour la modique somme de 10$, rendent l’âme. Déchiquetées, trouées, semelles percées. Mais il faut tenir encore 4 heures de marche avec.

Tongariro Crossing - Tongariro National Park - New Zealand 052
Tongariro Crossing – Tongariro National Park – New Zealand © Julien Blavette

Je continue ma balade et longe le Red Crater que j’avais aperçu plutôt, et de plus haut. Toujours ces fumerolles qui sortent de terre, et cette odeur de souffre qui vous prend les narines. Les couleurs du cratère sont magnifiques. Un beau dégradé de couleurs. Puis les lacs. Pause déjeuner à côté d’un des Emerald Lakes. Un sandwich, une pomme, une gorgée d’eau et ça repart.

Tongariro Crossing - Tongariro National Park - New Zealand 069
Tongariro Crossing – Tongariro National Park – New Zealand © Julien Blavette

Devant le Blue Lake, pause photo. Je demande a un couple d’Americains de L.A. de bien vouloir me prendre en photo, avec pour décor rien moins que Ruapehu, Red Crater et Ngauruhoe.

Tongariro Crossing - Tongariro National Park - New Zealand 076
Tongariro Crossing – Tongariro National Park – New Zealand © Julien Blavette

La fin du trek est plus facile, en pente, et me gratifie d’une vue imprenable sur les lacs Rotoaira et Taupo, enfin dégagée de sa brume matinale. Et la Nouvelle-Zélande porte bien son nom maori de Aotearoa, pays du long nuage blanc, puisqu’un long nuage blanc persiste au dessus de tous. Ce n’est pas la première fois que je le vois. Déjà dans le Northland, Simon me montrait ce long nuage qu’il avait pris en photo sur la Ninety Mile Beach.

Tongariro Crossing - Tongariro National Park - New Zealand 088
Tongariro Crossing – Tongariro National Park – New Zealand © Julien Blavette

Après 8 heures de marche et de paysages à vous couper le souffle, ma balade se termine en forêt avant de rejoindre mon bus. Épuisé, je m’installe au fond de celui-ci, et regarde la centaine de photos que j’ai faites ce jour, somnolant avant de reprendre la route, au volant cette fois.

Le soleil se couche sur le lac Taupo. L’heure pour moi de rentrer sur Napier, après deux jours extra, bercé par la route serpentée et par mon iPod.

Toutes les photos du Tongariro National Park sur mon Flickr.

  1. Sources : Guide des Frogs