Seattle - 2010

Seattle, ville des Bill (Boeing et Gates), de Jimi Hendrix, de Kurt Cobain et de Starbucks ! C’est ici que tout a commencé pour eux. C’est ici que notre voyage a débuté et c’est ici qu’il prend fin.

Nous sommes arrivés par bateau vendredi soir. Le soleil se couchait, derrière les Olympic Moutains face à Seattle. La vue était magnifique alors que nous longions les quais, une couleur rouge-orange se dessinait derrière la crête des montagnes. Dommage que nous étions trop chargés pour pouvoir immortaliser la scène.

Seattle - 2010
Public Market center – Seattle – © Julien Blavette

Il nous fallait d’abord trouver notre hôtel pour les 4 prochaines nuits. Jusqu’ici aucun plan galère, aucun soucis dans les réservations d’hôtel, de bus, de ferry…Il fallait donc bien que ça arrive. Nous n’avons trouvé aucun bon guide, en français, sur Seattle avant de partir. J’avais donc pris ma vieille édition de 2001 du Guide du Routard Californie, qui à l’époque consacrait quelques pages à cette ville de l’État de Washington. L’auberge que nous avions réservée existait encore, et était dans le guide. Le seul truc que je n’avais pas vérifié, c’est qu’entre temps elle avait changé d’adresse.
On s’est donc pointé au 284 Union Street, tout à côté de Pike Place Market, en montant pas mal de marches pour rien…Le grand bâtiment de briques rouges est désormais un immeuble d’habitations privées. Zut. Alors que je fouillais dans mes mails, assis par terre devant la bâtisse, pour retrouver le courrier de confirmation de réservation avec la (bonne) adresse, une jeune américaine qui revenait de promener son chien, nous a demandé si tout était OK, si nous étions perdu. Pas vraiment en fait. On lui explique la situation et elle nous répond qu’effectivement il y avait bien une auberge de jeunesse ici il y a deux ans. Plus tard son petit ami descend pour nous aider et nous proposer gentiment d’user de son wifi et de Google Maps pour trouver notre hébergement. Direction le International District et Chinatown.

Et là on s’est demandé pourquoi l’Hostelling International avait déménagé pour se fourrer dans un tel endroit, où arrivés à 22h, on ne se sent pas rassuré. Une assiette de pâtes au Caffe Bengodi et au lit, après une fin de journée plutôt fatigante.

Seattle - 2010
Taxi au Public Market Center – © Julien Blavette
Seattle - 2010
Market – Seattle
Seattle - 2010
Musiciens devant le 1er Starbucks

Le lendemain on est parti à l’assaut de Seattle !
On a commencé notre visite par le Public Market Center, le marché très animé de Seattle, où les poissonniers font le show, à se balancer les poissons de part et d’autres !! Ça sent la bouffe, du saumon aux nouilles, en passant par des petits cafés au nom frenchy. Ils sont aujourd’hui une centaine de commerçants à y vendre leurs produits. Ils étaient 600 fermiers en 1930 !! Le marché a été créé en 1907.
Juste à côté se trouve Starbucks. Mais pas n’importe lequel : le tout premier !! C’est ici qu’en 1971 est né la célèbre marque de café. A l’origine créé par 2 profs et un écrivain, le magasin ne vendait pas encore ses fameux cafés Tall, Venti, Grande… mais des machines à café et des grains de café. Ce n’est que plus tard, à l’arrivée d’un 4e personnage dans l’histoire que la marque a pris un tournant, puis un autre et un autre, et au fil de la mondialisation est devenu le géant que nous connaissons tous aujourd’hui. Starbucks n’est installé en France que depuis 2004… Pour toute l’histoire, je vous conseille la page Wikipedia de Starbucks, qui nous en apprend pas mal. Pour faire court, sachez que les 3 gars de départ n’ont pas profité de l’énorme succès de la franchise puisqu’ils l’ont très vite revendu au 4e…
Bref, Starbucks ici c’est l’institution. Il y en a partout. Comme à Vancouver, où parfois on peut en trouver deux dans le même carrefour !!

Seattle - 2010

Seattle - 2010
Space Needle – © Julien Blavette
Seattle - 2010
Experience Music Project (EMP) – © Julien Blavette
Seattle - 2010
Experience Music Project (EMP) – © Julien Blavette
Seattle - 2010
Experience Music Project (EMP) – © Julien Blavette
Seattle - 2010
Experience Music Project (EMP) – © Julien Blavette

Evidemment, plein de monde dans le magasin original, surement pour pouvoir se dire « J’ai pris un café dans le tout premier Starbucks!! » Pour être honnête, il n’y aurait pas eu autant de monde je l’aurais fait aussi !! 😀
On a ensuite poussé la balade au Seattle Center, le grand parc au pied du Space Needle (la célèbre tour qui distingue Seattle), construit à l’occasion de l’exposition universelle de 1962. Le Space Needle,  tout comme la Tour Eiffel, a été construit exprès pour l’exposition. Et est resté en place bien évidemment après. Aujourd’hui, on y trouve un restaurant panoramique tout en haut, très cher et pas forcément très bon, et un point de vue tout aussi panoramique, mais tout aussi cher. Comptez 16$ pour seulement monter. On s’est abstenu évidemment. D’autant que, la vue aussi magnifique soit-elle n’englobe pas le space Needle, c’est con pour les photos souvenirs de Seattle. Mais surtout, une bien meilleure vue se trouve au Kerry Park. C’est par exemple d’ici que sont prises les fameuses vues de la ville que l’on retrouve dans les films et séries, Frasier notamment.
Nous, nous avons préféré visiter le musée à côté, enfin les musées : le Experience Music Project (EMP) et le Science Fiction Museum. Les deux musées se trouvent dans un bâtiment au look très futuriste que l’on doit à Franck O Gehry, le même qui a fait le Guggenheim à Bilbao. Dans son esprit, la forme très bizarre ressemble à une guitare fracassée de l’enfant du pays : Jimi Hendrix !! Le musée, bien qu’il s’agisse d’un musée sur le rock auquel se sont ajoutés le Blues, Hip Hop, Grunge…, est essentiellement consacré à Jimi Hendrix.
Dans le hall, une collection impressionnante de guitares semblent flotter dans les airs. La plupart des objets collectionnés appartenait à Paul Allen, grand fan devant l’éternel de l’artiste, co-fondateur de Microsoft. Autant dire que question thunes, il a pas eu trop de mal à s’acheter tout ça. Bref, en 2000 il a voulu faire un musée avec tout ça.
Le musée est intéressant pour toute la partie ludique. On peut jouer de la batterie, de la guitare, de la basse, et même s’enregistrer, ou vivre un moment de star du rock avec un (faux) public et tout et tout. Concernant le musée en lui même, quelques petits films et expositions. Mais cela ne faut pas le Rock’n Roll Hall of Fame de Cleveland, musée sur 6-7 étages consacré à la musique.
Bien évidemment, impossible de parler musique et Seattle sans évoquer le 2e enfant prodige de la ville, qui a lui tout seul a marqué toute une génération et lancé un mouvement, le Grunge : Kurt Cobain et le groupe Nirvana. Dommage que la partie consacrée à l’idole des jeunes soit si courte.

Seattle - 2010
Experience Music Project (EMP) – © Julien Blavette
Seattle - 2010
R2D2 – © Julien Blavette
Seattle - 2010
Eternal Sunshine of a Spotless Mind (EMP) – © Julien Blavette

Avant ce musée,on avait commencé par son voisin consacré à la science fiction. Ici aussi beaucoup d’oeuvres et d’objets collector appartenaient à Paul Allen. On y retrouve, à côté de l’histoire du genre, beaucoup de maquettes ayant servi aux films : Star Wars, Star Trek, Alien, Rocketeer, Terminator… Intéressant. Du chef oeuvre des manga Akira à Eternal Sunshine of a Spotless Mind en passant par L’Armée des 12 singes

Le tout, les deux musées, pour seulement 15$ !!

Seattle - 2010
Seattle Post Card – © Julien Blavette

Nous avons ensuite longuement marché pour rejoindre Kerry Park. Et cela a été difficile. La route était longue et raide. Seattle ressemble à certains égards à San Francisco et ses célèbres rues pentues. Mais il fallait bien prendre un peu de hauteur pour admirer la ville dans son ensemble, le Space needle, les buildings, le port, le Mont Rainier enneigé au fond et l’Elliot Bay. Le tout sous un beau soleil et 35°C !!
On est chanceux question climat, car quand nous sommes arrivés à Seattle 15 jours avant, il faisait gris. Bon timing !!

J’aime bien cette ville…

A suivre…

Toutes les photos de Seattle sur mon Flickr