Retour sur un weekend bien sympa.

Je suis arrivé à Greymouth vendredi, pour 4 jours. Greymouth n’a pas la réputation d’être une ville exaltante. On est loin de Queenstown et consorts, surtout quand il pleut, comme ce vendredi. Si bien que peu s’arrêtent vraiment dans cette cité industrielle. Mais une fois le soleil levé, les nuages de l’autre côté de la montagne, et avec quelques activités (offertes) c’est autre chose.

Samedi midi, après une matinée de boulot je suis repassé à l’auberge. Là, la responsable, une Française très sympa, m’a dit qu’elle m’a réservé une sortie en quad dans le coin pour…dans une heure. Ni une ni deux, je saute sur ma voiture pour grimper quelques km plus loin sur un autre petit bolide à 4 roues. Au programme, deux heures dans le bush (forêt) à rouler dans la boue et essayer d’être le plus dégueu possible.

On Yer Bike

Dans la série des premières fois, j’ai 29 ans (bientôt ^^) et je n’avais encore jamais fait de Quad ! Et je me suis bien marré tout seul, à la fin de la longue file indienne que nous formions. Bon parfois ça n’allait pas très vite. Surtout après qu’un des petits s’est ramassé la tronche dans la rivière !! 😀 Rien de grave, je vous rassure. Une toute petite chute. D’ailleurs en passant à côté par la suite je me suis demandé comment il avait fait son compte. Mais bon, pour prendre un peu de vitesse et bien éclabousser partout, je laissais une grande distance de sécurité entre le gars devant moi et mon Quad et piquais des pointes dans la boue pour finir par déraper au cul de mon prédécesseur ! Du fun je vous dis.

On Yer Bike

A la fin, je crois même avoir gagné le prix du type le plus crade de la journée ! Mais j’étais content de moi ! Un vrai gosse ! Je crois que j’aurais été parfait pour une pub de lessive ! 😉

Après cette sortie bien sympa, je me suis mis à rebosser (quand même) avant la prochaine. Le soir, la même personne m’avait réservé un tour dans la brasserie Monteith’s, LA bière de l’île du Sud (avec la Speight’s) produite à Greymouth, quand l’autre vient de Dunedin (côte Est). Ça va vous suivez toujours ? 🙂

Greymouth - Monteith's Brewery - West Coast - New Zealand

Du coup, petite visite sympa avec une guide qui avait un débit de parole affolant et qui n’arrêtait pas de fermer les yeux en parlant. A la fin, dégustation de bière, et de cidre. Oui car la célèbre marque de bière produit aussi du cidre maintenant. Je les ai évidemment toutes goûtées, je suis consciencieux dans mon job : Monteith’s Original, Pilsner, Radler, Golden, Celtic et Black. Les deux dernières étant mes préférées. Oui j’aime les rousses et brunes 😉

Les autres c’est de la limonade. D’ailleurs, la Radler a été inventée comme ça, mixée avec de la limonade.

Greymouth - Monteith's Brewery - West Coast - New Zealand

Après le shots de dégustation, on a eu droit de passer derrière le bar et de se servir comme des barman ! Yeah !! Bon le ventre vide j’ai pas trop abusé quand même. Mon repas m’attendait. Oui car j’avais couplé la visite (gratuite) avec un plat (toujours gratuit) dans un des resto partenaires. Tant qu’à faire ! Et voilà comment je me suis retrouvé à passer la soirée dans un pub-restaurant avec un Suisse et trois kiwis, dont un ressemblait pas mal à Barney Stinson (cf. How I met your mother).

Dimanche matin, le lendemain donc, enfin aujourd’hui quoi, direction Wild West Adventures pour une sortie en spéléo et descente de rivière sur des chambres à air !! Je dois bien avouer que bien au chaud dans mon lit en ce dimanche matin, je me suis demandé ce qu’il m’avait pris d’accepter une balade si hâtive, si fraiche. La combi étanche et chaude aurait du me rassurer, en fait une fois les fesses dans l’eau, je me suis rendu compte qu’elle n’était pas si étanche que cela, mais que l’eau par contre, elle, était bien froide ! Quant à la spéléo, elle était pas inclu dans la gratuité de mon tour ! Toutefois, vu la très courte descente qu’ils ont fait, je m’en passais allègrement. A la fin j’ai même eu mal pour eux quand j’ai su le prix de l’option. Bref.

C’était sympa de flotter sur la rivière, d’avoir de petites poussées d’adré (très petites). L’impression d’être dans un parc d’attraction nature. Et puis, au cours de la balade, on est entré dans des grottes très étroites (claustro s’abstenir) toujours assis sur nos bouées pour mater les vers luisants qui tapissaient le plafond, et dégustez un chocolat chaud dans le noir. Original ! C’était le bouquet final de la visite. Désolé pas de photos, il y en avait bien, mais on ne me les a pas offertes, et 40$ le CD de photos je me suis abstenu. 😉 D’ailleurs, dans mon travail d’enquêteur, je me suis renseigné sur le prix de l’excursion et je dois dire que j’ai été surpris du prix. Aussi cher que pour des sauts à l’élastique ou autres activités bien plus fun. Heureusement c’était gratuit. Je ne crois pas que j’aurais payé pour ça sinon. C’est l’avantage de pouvoir tester.

Sur ce, retour au boulot, il est à peine 13h30. Je profite de retrouver la civilisation quelques jours pour engloutir un bon Big Mac au passage.

J’ai clos ce soir le weekend par un film qui lui même clôturait, à Greymouth, le Festival du Film International de Nouvelle-Zélande : OSS 117 Rio ne répond plus. Le festival passait quelques films français dont celui-ci ou encore, mon gros coup de cœur de 2008 (et vedettes des mots clés vers mon blog) : Le premier jour du reste de ta vie.

Un mot sur OSS. Je me suis bien marré, et les quelques spectateurs dans la salle aussi. Toujours aussi impertinent et insolant. Fidèle au premier, même si j’ai préféré celui-ci au second.

Demain, nouveau jour, nouvelle semaine et nouvelles activités ?

A suivre…