J’ai quitté l’Otago, j’y repasserai dans quelques jours. Je descends désormais plus au sud dans les contrées sauvages du Fiordland National Park, le plus grand parc national de Nouvelle-Zélande. Et le plus sauvage également. Il est très peu accessible par la route qui le longe à l’Est et est bordé par la Mer Tasman à l’Ouest et au Sud.
Road to Milford Sound - Southland - South Island - New Zealand
Je suis parti très tôt de Kinloch (Glenorchy) où je passais la nuit dans un agréable lodge au bord du lac Wakatipu. Dommage de n’avoir pu y rester plus longtemps. Non pas qu’il y avait masse de choses à faire, mais justement, j’aurais aimé y savourer un peu plus les bords de lac, et les quelques balades aux alentours.

La journée, j’avais enchaîné les visites puis m’étais accordé un peu de détente sur la Dart River à bord d’un Jet Boat.

Glenorchy - Otago - South Island - New Zealand
Glenorchy – © Tous droits réservés

Ces bateaux circulent sur les rivières à vive allure et non besoin que de 10 à 12 cm de profondeur pour circuler. Parfois on sent les cailloux au fond de la rivière. Le voyage dans la Paradise Valley fut agréable. Elle porte bien son nom. La rivière est à certains endroits claire comme du cristal, les forêts humides par les fortes pluies sont superbes, d’un vert luxuriant. Une région si belle qu’évidemment une fois encore Peter Jackson y a posé sa caméra il y a une dizaine d’années pour son Seigneur. Mais le coin est si photogénique que Narnia ou plus récemment Wolverine y ont été tournés.

Road to Milford Sound - Southland - South Island - New Zealand
Road to Milford Sound – South Island – New Zealand

J’en suis parti de bon matin pour rejoindre Milford Sound, situé à plus de 360km par la route, alors qu’à Kinloch, je n’étais à vol d’oiseau qu’à 30km ! Mais les 120km qui séparent Te Anau de Milford Sound, qui est un cul de sac, sont superbes. Cette route est une des plus belles routes de NZ. Peut être même la plus belle. De chance nous sommes en hiver, et donc les touristes sont moins nombreux.

La route vers le paradis est longue, mais marquée de nombreux arrêts intéressants comme Mirror Lakes où les montagnes se reflètent dans le lac, quand un pet de vent ou des canards ne viennent pas tout gâcher.

Road to Milford Sound - Southland - South Island - New Zealand
Mirror Lakes – Milford Sound © Tous droits réservés

Au fur et à mesure que j’avance dans le parc national, le temps se gâte. Je suis parti il faisait beau, et les conditions étaient bonnes : entendez par là que la neige n’encombrait pas la route et les risques avalanches faibles. Mais plus j’approche, plus le ciel s’obscurcit, plus les précipitations sont fortes, et la neige au bord des routes en quantité. L’entrée du tunnel sous lequel je passe endosse 9 mètres de neige ! Passé le tunnel, c’est tout simplement magnifique. La brume cache mal les montagnes, les glaciers et surtout ces chutes d’eau ! Il y en a partout. Par temps de pluie, elles se multiplient. A croire qu’au sommet des montagnes un lac est en train de déborder.
Milford Sound - Southland - South Island - New Zealand
Je suis arrivé trempé dans mon backpackers du soir, le seul qu’il y est évidemment dans ce coin perdu. Trempé car sur la route, je me suis arrêté faire une petite marche de quelques heures à travers le bush puis dans les hauteurs où les arbres qui me protégeaient dès lors de la pluie avaient disparu pour laisser place à des tussocks rouges oranges, des lacs alpins et une vue sur toute la vallée. Le sol là-haut paraît ferme mais est en fait marécageux, et il ne fait pas bon de s’écarter de la passerelle en bois. 2 heures à marcher sous la pluie !

Milford Sound - Southland - South Island - New Zealand
Milford Sound © Tous droits réservés

Le lendemain midi, j’ai pris le bateau pour une croisière dans les fjords ! J’adore ce pays et ces paysages. Il n’y pas une semaine, je skiais sur les sommets alpins de l’hémisphère sud, et me voilà désormais à bord d’un bateau à la découverte des fjords. Mitre Peak, un des plus hauts pics du monde (1695m) est derrière les nuages. C’est à se demander comment l’image du pic dans un ciel bleu se reflétant dans l’eau a pu faire le tour du monde ! Car Milford Sound est plus souvent sous la pluie que sous le soleil…

Mais une fois encore, la pluie et la brume dans les fjords donnent une certaine atmosphère à la croisière. Bien qu’il pleuve et vente fortement, je suis à l’extérieur, tentant tant bien que mal de prendre des photos, non sans essuyer toutes les 30 secondes mon objectif.

Milford Sound - Southland - South Island - New Zealand
Milford Sound © Tous droits réservés

Cette fois, plus on s’éloigne des terres, plus le climat s’adoucit. On aperçoit même au travers des nuages bas au dessus de nos têtes un ciel bleu. La pluie s’estompe peu à peu.

Les photos rendent mal l’immensité du lieu, et la hauteur des montagnes ou des chutes d’eau. Mais c’est assez impressionnant. Regardez les photos où l’on aperçoit un bateau au loin. Il paraît ridicule et pourtant. Ou encore celle de cet hélicoptère qui survole le coin. On croirait une mouche voler tellement il semble petit.

Sur le chemin du retour, après être sorti du fjord pour rejoindre la mer Tasman, le bateau s’arrêtera sous une chute d’eau ! Évidemment là je ne suis pas assez fou pour avoir sorti l’appareil photo.

Road to Milford Sound - Southland - South Island - New Zealand
Réflection ≈ Tous droits réservés

Une très belle balade de deux heures, où, enfin, et pour la première fois depuis que je suis en NZ, j’ai pu voir des pingouins !! Deux !