C’est LE conseil que j’ai reçu lorsque j’ai demandé quels étaient les incontournables d’une visite sur la côte baltique en Pologne. « Malbork is a must-do » m’a dit mon amie polonaise. 

Aussi on a profité d’une accalmie climatique dans la région pour aller visiter Malbork, cette ancienne forteresse des Chevaliers Teutoniques. Depuis le début de notre road trip sur la côte polonaise, nous croisons beaucoup de bâtiments dont l’histoire est intimement liée aux chevaliers teutoniques, à leur passage dans ce coin de la Pologne. 

Forteresse de Malbork
Entrée de la Forteresse de Malbork en Pologne © Julien Blavette

Qui sont les Chevaliers Teutoniques ?

Forteresse de Malbork
Chevaliers de l’Ordre Teutonique © Julien Blavette

L’ordre des Chevaliers Teutoniques est, comme son nom plus officiel et pompeux – « Chevalier de l’Hôpital de Sainte-Marie-des-Allemands » – l’indique, un hôpital de campagne fondé en Terre-Sainte, composé à grande majorité d’Allemands (d’où le nom Teuton donc), et géré par une communauté religieuse charitable qui vient en aide aux pèlerins malades. 

Forteresse de Malbork
Forteresse de Malbork en Pologne © Julien Blavette

Petit à petit, l’ordre religieux devient militaire, prenant modèle sur l’Ordre des Templiers, et reçoit la bénédiction du Pape Innocent III. Financé par des Princes allemands, l’Ordre s’étend en Europe, et notamment en Europe orientale où il lutte contre les populations païennes.

C’est comme cela que les moines-chevaliers arrivent en Pologne, appelés en renfort par Conrad de Mazovie pour lutter contre la menace prussienne païenne. Une fois à bout de la menace, et après un différend financier avec les Polonais qui les ont fait venir et qui deviennent leur nouvel ennemi, les moines-chevaliers s’implantent en Pomérélie (aussi appelée Poméranie orientale, grosso modo la région de Dantzig -aujourd’hui Gdansk-…on s’y perd…) et créent un véritable Etat, théocratique, cela va sans dire.

Forteresse de Malbork
Forteresse de Malbork en Pologne © Julien Blavette

Bref, à leur apogée, les Chevaliers Teutoniques s’installent à Malbork, alors appelée en allemand Marienburg (la ville de Marie), et y construisent à partir de 1280 leur château-monastère, qui devient plus tard le siège de l’Ordre.

Plus grande forteresse gothique d’Europe

Forteresse de Malbork
Tout de brique conçue, sur un bras de la Vistule, la forteresse gothique de Malbork est la plus grande d’Europe, et est aujourd’hui classée au Patrimoine mondial de l’UNESCO.

Forteresse de Malbork
Forteresse de Malbork © Julien Blavette

A l’approche de la ville de Malbork, on la distingue au loin. Il faut bien compter 3h minimum pour prendre le temps de visiter cette impressionnante forteresse. L’audio guide en français est plutôt bien foutu avec un système de GPS qui fait qu’à chaque instant l’audio guide sait où vous vous situez et commente en fonction votre visite. Pratique.

Forteresse de Malbork
Malbork après la WWII © Julien Blavette

Forteresse de Malbork
Malbork aujourd’hui © Julien Blavette

Nous passons les premiers remparts. Un plan de coupe rappelle que la forteresse de Malbork, si elle n’a jamais cédé à l’envahisseur, a été très endommagée lors de la seconde guerre mondiale par les Russes. Mais qu’on se rassure, tout est revenu en l’état (ou presque).

Forteresse de Malbork
Eglise de Malbork © Julien Blavette

C’est une fois à l’intérieur qu’on se rend compte de la grandeur du lieu, avec différents niveaux, plusieurs remparts. Le château se décompose en 3 parties (basse, moyenne et haute), séparées par des tours et murs. La première, le bas château, avait une fonction économique, puis le moyen-château et enfin le monastère qui était réservé aux seuls membres de l’Ordre.

Forteresse de Malbork
Remparts intérieurs à Malbork © Julien Blavette

Forteresse de Malbork
La cour de Malbork © Julien Blavette

Forteresse de Malbork
Château et Monastère de Malbork © Julien Blavette

Forteresse de Malbork
En parcourant les pièces du château, les cours, les jardins, on imagine ce que pouvait être la vie ici. D’ailleurs, quelques camps de campagne ont été (re)dressés pour recréer le folklore d’antan, où près de 1 000 personnes venues de toute l’Europe occupaient la forteresse. 

Forteresse de Malbork
Forteresse de Malbork © Julien Blavette

Je le disais, malgré les nombreux assauts, le château n’a jamais cédé : les Teutons finiront par en partir, pour s’installer à Königsberg (Kaliningrad). La forteresse reviendra aux rois Polonais, jusqu’au partage du pays en 1772. Lors de la seconde guerre mondiale, Malbork servi de propagande aux nazis qui joueront beaucoup sur la symbolique des Chrétiens repoussant les Païens slaves. À la fin de la guerre, Malbork sera rendue à la Pologne, enfin indépendante. 

Vous l’aurez compris, la visite est chargée d’histoire et vaut le coup d’oeil pour qui aime l’Histoire et les histoires, ou pour qui aime les belles bâtisses, comme on n’en fait plus…

Notre Road Trip en Pologne se termine. Nous ferons un dernier petit crochet sur la route vers Torún, la ville de Nicolas Copernic, elle aussi classée au patrimoine mondiale de l’UNESCO.

Ces vacances en Pologne étaient enrichissantes et reposantes. La Pologne mérite d’être visitée pour ses classiques, Varsovie et Cracovie, mais aussi pour sa belle côte baltique, qui recèle quelques trésors. En parlant de classique, on a déjà prévu de revenir dans ce beau pays, pour un weekend de quelques jours à Cracovie. En octobre. Il a quelques jours donc, à l’heure où j’écris ces notes.

Je vous y emmène en photos très vite…

Toutes mes photos sur Flickr.