Road to Milford Sound - Southland - South Island - New Zealand
Fin de l’intenable suspense dans lequel je vous ai mis depuis quelques jours, et dans lequel je suis moi-même tombé. L’attente commençait à être longue, quand bien même, une semaine est un délai très court quand on y réfléchit.

Alors voilà aujourd’hui, j’ai annoncé à mon patron que notre coopération s’arrêterait à la fin de mon contrat. Après deux ans de bons et loyaux services à ses côtés, j’ai eu envie d’autre chose. Deux années enrichissantes. J’ai pu rencontrer du monde et du beau même, j’ai vécu de belles expériences, assisté à des moments clés, aidé des gens et même si parfois cette aide qu’on apporte peut nous paraître anodine, trois fois rien, elle représente beaucoup à ceux qui la reçoivent. Deux belles années.

Ma nouvelle vie

Ces derniers mois, il me manquait quelque chose. Ou plutôt rien. J’ai un bel appart, une belle voiture, un écran plat… bref une situation qui n’est pas à plaindre. Mais il me manque quelque chose. De l’adrénaline. Je sentais quelque part que, doucement mais sûrement, j’allais dans une vie routinière, bien tracée. J’ai eu besoin d’air, un besoin de voir autre chose, de me sentir vivre à nouveau. Reprendre ma vie en main.
Choisir pour ne pas subir.

Nouvelle-Zélande

La nouvelle que j’attendais tant est arrivée ce matin, adossée à une feuille parmi tant d’autres de mon passeport : un VISA pour la Nouvelle-Zélande. J’ai en effet décidé de tout quitter pour aller y vivre. Un temps du moins.

Longtemps j’ai rêvé de ce moment, à la Joe Dassin, où je quitterais tout, où je n’aurais plus qu’à jeter mes clés et partir, partir à l’aventure, vers mon Eldorado. Longtemps cet Eldorado était le même que le sien : l’Amérique. Parce que j’y ai vécu des moments forts…

Mais ces derniers temps, la Nouvelle-Zélande s’est imposée à moi, naturellement, comme la destination de mes rêves, celle de l’aventure, de l’inconnu. C’est cet inconnu qui aujourd’hui me fait vibrer, vivre. Ne pas savoir, c’est palpitant. Ne pas savoir exactement ce que j’y ferai, qui je rencontrerai sur mon chemin et où je serai dans un an… Et surtout ne pas chercher à savoir.

Le premier jour du reste de ma vie.

To be continued…