Plusieurs raisons à bloguer cette musique ce matin. Ca fait quelque temp que je la repousse. Déjà la semaine dernière, j’ai eu envie de la mettre à la place de celle des Buzzcocks. Je venais de voir l’épisode de Scrubs où le groupe la joue dans l’hôpital pour soutenir un des leurs : scène très sympa, euphorisante, avec plein de ballons et de musiciens. Ce ne sont pas des acteurs, ils sont vraiment nombreux dans ce groupe. Une vingtaine. J’aime bien leur son, ça me rappelle un peu The Shins, que je n’écoute d’ailleurs pas assez en ce moment.

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.

La deuxième raison est que j’ai vu que cette semaine était sorti en DVD le film de Michel Gondry Be Kind Rewind (Soyez sympas, rembobinez). Michel Gondry est le réalisateur de l’excellent Eternal Sunshine of the Spotless Mind avec Jim Carrey et Kate Winslet. J’adore ce film. Tout pour me plaire : les acteurs, le réal et le scénariste qui n’est autre que Charlie Kaufman (Being John Malkovitch, Adapation) ! Un film un peu fou, plein de mélancolie et de poésie, que je ne me lasse pas de revoir.

La BO est qui plus soignée et est en quelque sorte le 3e personnage du film en ce sens où, souvent, de par ses notes elle apporte une dimension particulière à des scènes qui pourraient paraître banales (comme celle du train à Montauk…). Bref, un de mes coups de coeur vidéo. Et évidemment le lien avec la chanson de The Polyphonic Spree c’est qu’elle passe dans le film, un court instant, en fond.

Du coup, plein de raisons pour écouter Light and Day aujourd’hui.

Et sinon, il faut que je voie Be Kind Rewind… soyez sympa prêtez-le moi. 😉

PS : la musique fut aussi utilisée pour une publicité d’Ariel…c’est déjà moins sexy. 😀