Direction Le Palace hier soir pour assister au dernier spectacle de Stéphane Rousseau qui livre ses confessions : un très bon spectacle d’une heure et demi entre rires et chansons. Si je connaissais son talent comique, je connaissais moins celui de ses cordes vocales.

A plusieurs reprises, Stéphane Rousseau pousse la chansonnette. Parfois sur le ton de l’humour en remaniant les paroles de « Ah si j’étais un homme une femme » mais parfois plus sérieusement en reprenant Creep de Radiohead à la fin d’un sketch touchant sur la mort de son père.

Il m’a véritablement bluffé sur cette chanson, à m’en filer quelques frissons. Superbe voix, et superbe choix de musique pour illustrer la fin de son sketch où les lumières illustrant ses personnages secondaires s’éteignent au fur et à mesure que ceux-ci disparaissent.

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.

I wish I was special
You’re so very special

But I’m a creep, I’m a weirdo.
What the hell am I doing here ?
I don’t belong here.

Tout le talent réside ensuite dans la capacité de l’artiste à reprendre le fil de son spectacle, comme si de rien n’était, comme s’il n’avait pas failli nous faire chialer. Une petite pique d’humour et ça repart.

Sur la naissance de son fils. Sur la musique de U2, Beautiful Day qu’il entonne.

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.

Mais en plus d’être drôle, d’être beau gosse avec son physique de sosie de Brad Pitt, d’être bien sculpté, de savoir chanter (du Radiohead comme du Mike Brant), d’exécuter parfaitement le Moonwalk, Stéphane Rousseau se paie le luxe de savoir dessiner ! Ce mec en devient presque énervant ! 😀

Il a tout pour lui. Je n’en dévoilerai pas plus sur son spectacle et ses petites surprises, vous laissant le soin de le découvrir, mais l’heure et demie m’a paru bien courte.

Allez c’est cadeau la bande-annonce (version longue) :

Je termine en musique avec David Bowie et son Life on Mars, également au coeur (de la BO) du show ! Courez-y !!

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.