Life is AmazingA croire qu’ils s’étaient tous donné le mot pour partir le même jour. Après un mois de vie commune avec mes amis Irlandais, Italiens 1 et Allemand, les voilà tous partis. Et tous vers le Sud.

Vie au Backpacker - Napier - New Zealand
Vie au Backpackers – Ealga et Ronan © Julien Blavette

Cette fameuse île du Sud, telle l’ultime destination, tel un mythe dont tout le monde parle. Enfin avant ils s’arrêteront pour un temps à Wellington, la capitale, la dernière ville au sud de l’ile du Nord. Classique.

Vie au Backpacker - Napier - New Zealand
Cathal sur le départ © Julien Blavette

Le Backpackers s’est donc affreusement vidé, me laissant là, presque seul. Même Vincent, mon compatriote corse est parti, mais pour Hastings lui, à 20km de Napier pour vivre en colocation avec les Argentins. C’est étonnant comment parfois telle ou telle region de Nouvelle-Zélande ne semble être occupée ou visitée que par tel ou tel pays. Je n’en avais pas croisé jusqu’à lors, mais la région de Napier/Hastings est un vrai repère d’Argentins !! 😀

Homemade Apple Pie - Napier - New Zealand
Homemade Apple Pie by Jan et ML

Ce n’est probablement qu’une coïncidence, comme celle de tomber ce jour de Saint Patrick sur autant d’Irlandais. Le mois passé à leur côté était très sympa. J’aimais cette ambiance. Une chose est sûre, les parties de Poker, les après midis Cuisine à faire des Apple Pies et Wellington Squares avec Mary Louise et Jan, mon coloc d’outre Rhin, vont me manquer.

Texas Hold'em Poker - Napier - New Zealand
Partie de poker au Waterfront Lodge

Tout comme ces soirées, quelque peu arrosée.

Soiree au Backpackers - Napier - New Zealand
Soirée au Waterfront Lodge

La dernière s’est d’ailleurs mal terminée. Vers 2h30 du matin, on se dirige vers le pub pour la désormais traditionnelle dernière pinte au Pub. Mais on est jeudi et celui-ci est déjà fermé 2 Nous rentrons donc bredouilles tranquillement chez nous. Du moins jusqu’au moment où le regard d’un Irlandais un peu trop éméché croise celui d’un jeune lascar maori prêt à en découdre. Ca chauffe. On tente de calmer la situation, de dissuader notre ami de ne pas rentrer dans ce jeu. Mais un des Maoris veut visiblement nous montrer qu’il est chaud et frappe violemment notre ami canadien. Ce matin en nous levant, on apprendra qu’il est parti en avion à Hamilton pour se faire soigner, sa mâchoire étant brisée des deux côtés !! Fuck ! Triste épisode.

Beaucoup de photos de ce mois passés avec eux. Un jour peut être elles seront sur ce blog et sur mon Flickr, dès qu’une connexion Internet digne de ce nom se fera jour. Et aussi dès que j’aurais récupéré mon ordinateur.

En attendant, une page se tourne au Backpackers. De nouveaux visages vont apparaître, de nouvelles histoires s’écrire, et probablement, une fois de plus, de nouvelles amitiés naitre.

Vie au Backpacker - Napier - New Zealand 029
Adieux… © Julien Blavette

  1. enfin, plus Allemands qu’Italiens. Ils étaient du Nord Est de l’Italie et ne parlaient qu’allemand entre eux…
  2. En fait il était fermé car nous étions déjà vendredi et c’était Vendredi Saint, et en Nouvelle-Zélande il est interdit de vendre de l’alcool ce jour-là et le Dimanche de Pâques. Les bars sont donc fermés, seuls les restaurants ayant le droit de vendre de l’alcool avec le repas.