Évidemment je ne pouvais pas passer à côté de ce film qui retrace l’ascension de Nicolas Sarkozy à la présidence de la République.

Alors qu’est ce que ça vaut ?
Il faut être honnête, pour toute personne s’intéressant de près à la politique, on n’y apprend pas grand chose. Je fais partie de ces personnes. Les petites histoires racontées dans la grande ont été racontées par nombre de journalistes et éditorialistes, ici ou la, sur les plateaux télé ou dans les biographies sur le Président et/ou son ex-femme.

Le début du film est même un peu décousu, enchainant de courtes scènes sans grand intérêt, sans lien entre elles, qui ne sont là que pour narrer une anecdote.

Non, le plus intéressant du film réside dans l’interprétation des personnages. Je dois dire que pour la plupart elle est remarquable. Mentions évidemment spéciales pour Bernard Le Coq et Denis Podalydès, respectivement Jacques Chirac et Nicolas Sarkozy. Ils sont bluffants au point qu’on en oublie au fur et à mesure du film les acteurs pour ne voir que les politiques.

Pour Samuel Labarthe qui incarne Dominique de Villepin, il faut un peu de temps pour s’habituer mais ça passe bien au final. Par contre le réalisateur a choisi son camp, et le fait un peu passer pour un con. De même qu’alors que la justice ne s’était pas prononcée sur l’affaire Clearstream qui l’oppose au Président, le réalisateur a lui déjà rendu justice et accable DDV en le montrant comme l’instigateur de l’affaire.

Pour les autres acteurs, et quand on connaît l’équipe des SarkoBoys durant la campagne présidentielle, on s’amuse à essayer de les reconnaître : Laurent Solly, Franck Louvrier, Claude Guéant, Pierre Charon, Rachida Dati ou encore Pierre Giacometti… Tous sont ressemblants et bien interprétés, à l’exception de Pierre Charon par Dominique Besnehard qui joue un peu faux je trouve.

On notera l’absence de David Martinon et Emmanuelle Mignon, deux membres importants de l’équipe Sarkozy d’alors.

Bref un film sympa à voir pour jouer à « Qui est qui? » et s’amuser à reconnaître les protagonistes mais dont le scénario ne nous apprend pas grand chose. En fait on a plus l’impression de lire à l’écran une biographie succincte sur Sarkozy pendant la période 2002-2007.

Certaines mauvaises langues diront que c’est un spot de campagne pour le président candidat à sa réélection. Je ne crois pas. Certes le film nous montre un candidat-président plus humain, mais sans non plus tomber dans la caricature propagandiste.

Un film à voir. Mais pas à 10,50€ la place. 🙁

PS : l’affiche du film est vraiment ratée par contre. Dommage. Il y avait mieux à faire.