Souvenez-vous, je vous en parlais au tout début de ce blog dans la rubrique Musique du samedi matin.

J’ai découvert il y a quelques années les musiques de Joshua Radin au travers des séries US comme Scrubs ou des films tels The Last Kiss avec Zach Braff. Ce que je ne savais pas à l’époque c’est que Winter était la première chanson qu’il ait jamais écrite. C’était il y a 7 ans.

Hier soir, je me suis rendu à son concert au Café de la Danse à Paris. L’occasion d’écouter ses « classiques » mais aussi les pistes de son prochain album qui devrait sortir en janvier.

J’étais surpris de voir autant de monde si tôt faire la queue sous la pluie. Je pensais que la plupart venait pour Joseph Arthur qui ouvrait la soirée, mais non. Lui, je l’ai connu il y a presque 10 ans (ouch le coup de vieux) quand l’iPod n’existait pas encore, et qu’on se refilait des albums entre potes sur CD gravés à écouter sur un lecteur CD MP3 portable.

Joseph Arthur @ Café de La Danse

J’avoue que j’ai écouté au début sans trop m’attacher. Son show d’hier m’a clairement donné envie de réécouter ses albums et de m’acheter (cette fois) son dernier album. Son style de musique est tout à fait le mien.

En guise de décor il avait installé quelques unes de ses toiles (Monsieur est aussi artiste peintre), genre de Picasso à l’arrache. Sur une toile blanche défilait un film avec ses peintures mais également des images vidéos de rues de Hong Kong.

Joseph Arthur @ Café de La Danse

A la fin de son concert, il a peint cette dernière toile, tout en chantant (chanson parlée en fait), et un gars est monté sur scène pour nous dire qu’il exposait ces tableaux dans une galerie de Montmartre. Il nous l’aurait bien dit lui même, mais le mot « Montmartre » est semble-t-il quelque peu difficile à prononcer. 😉

Joshua Radin est ensuite arrivé sur scène.

Joshua Radin @ Café de la Danse

Lui parlait un peu plus le français. Tout juste pour nous dire quelques mots. Mais c’est surtout de sa musique qu’il nous a parlé. Pour qui il écrivait, pour quoi… Sympa de connaître la génèse d’une chanson qu’on aime, ou qu’on découvre. On fait ainsi peut être plus attention à ce qu’il y raconte.

Le style indie, plutôt soft, de sa musique permet de d’entendre, et donc de comprendre les paroles.

Joshua Radin @ Café de la Danse

Joshua Radin @ Café de la Danse

Joshua Radin @ Café de la Danse

Il a alterné les musiques plutôt calmes, et la salle du Café de la Danse s’y prêtait plutôt bien puisque nous étions assis, avec des musiques plus punchy, plus rock, qui réchauffait clairement l’atmosphère si bien qu’on aurait eu envie de se lever.

Joshua Radin @ Café de la Danse

C’est passé à vive allure. Mais c’était vraiment bien. Content de l’avoir vu, et surtout entendu.

Joshua Radin @ Café de la Danse

Enfin, c’était mon premier concert avec mon reflex. Pas d’accréditation officielle (l’équipe du bougre n’a pas répondu à ma demande :s), aussi toutes les photos ont le même angle de vue, la même distance (focale fixe de 50mm). L’avantage d’avoir été assis est que je n’ai les têtes de personne (ou presque) et que pour les vidéos j’étais plutôt stable. Plutôt, car à la fin, mon genou sur lequel était posé l’appareil avait un peu la tremblante. 🙂

Pour une première (photo de concert), je dirais que ça va. Mais évidemment, y a encore du boulot.

Peut être en aurais-je à l’occasion du concert de The Boxer Rebellion en décembre prochain (avec une accréd cette fois ?)…

A suivre.

Toutes les photos de Joseph Arthur sur mon Flickr

Toutes les photos de Joshua Radin sur mon Flickr

Toutes les vidéos du concert sur mon YouTube