Ça y est, me voilà revenu de 12 jours passés sous le soleil sous de Saint Martin. Et le moins qu’on puisse dire c’est que j’en ai bien profité. Alors par où commencer ? Peut être par l’atterrissage, ça serait un bon début. C’est marrant mais quand j’ai blogué la photo de l’avion Air France dans une note précédente, je ne m’étais pas rendu compte que c’était à Saint Martin qu’il atterrissait, ou du moins à Sint Maarten. Eh oui, c’est une longue histoire, mais l’île, déjà petite, est coupée en deux. Une partie française et une partie hollandaise. Enfin, aujourd’hui, c’est plus américain qu’hollandais. Si bien qu’on paye en dollars US, qu’une simple carte d’identité française devrait vous suffire pour passer la douane, eh oui en théorie on est en Europe mais non, c’est pas si simple.

Même dans la partie française, on peut aussi payer en US $, et croyez-moi au prix du dollar quand le serveur vous dit « 1 € = 1$ », bah vous payez en dollars ! 🙂

C’est marrant, car en se baladant, en allant d’une plage à une autre, on change de pays. J’ai jamais changé autant de fois de pays en une seule journée. C’est là qu’on commence véritablement à voir les différences entre les deux côtés de l’île : voitures de flics à l’américaine d’un côté, gendarmerie et police municipale de l’autre !! Bon OK, ce n’est pas la plus grosse des différences. Plus sérieusement, ça se voit sur le bâti, la voirie. D’un côté vous avez des routes bien pourries, de l’autre, des routes un peu moins pourries. 😉 Blague à part, ça m’a fait drôle, car je roulais côté hollandais, et dès qu’on a passé la frontière (juste un panneau), la route menant au centre ville de Marigot était en excellent état. Avec des panneaux de signalisation et tout et tout, qui bien sûr ne sont là que pour la forme. La conduite là-bas c’est quelque chose. Au bout de la route, un beau rond-point et la première boutique que j’ai vue était…la permanence UMP locale !

Pas de doute donc j’étais bien en France. 😉

Bon je me suis rendu compte en fait que pour l’état des routes, seules les principales étaient bien entretenues, les autres sont faites de bric et de broc. Mais bon. D’une manière générale, c’est mieux entretenue de ce côté là de l’île. Et on peut dire ce qu’on veut sur le poids de l’Etat et tout et tout en France, mais au moins, quand un cyclone passe et ravage tout, les voiries sont vite refaites, ce qui n’est pas le cas à côté.

Oui je parlais du poids de l’État et surtout de sa fiscalité, sa paperasse administrative et tutti cuanti, car une des grandes différences entre les deux îles c’est l’attractivité, l’animation. D’un côté (hollandais), ça construit de partout, hôtels, bars, discothèques, casinos… De l’autre, depuis 4-5 ans, ça se meurt. Plus de boite de nuit, les restos et le centre ville se vident…au profit du côté hollandais.

La faute à qui ? à Fidel ? lol. La faute à une fiscalité lourde et à des autorités plus regardantes sur la provenance des fonds utilisés…mais je ne vous apprends rien. Du coup, pour sortir, on allait à Sint Maarten. Et tous les autres touristes aussi visiblement. Les hôteliers l’ont bien compris, si bien qu’ils construisent partout. Ca se développe très vite. Trop ? Peut être oui. Sur une des plages hollandaises, les gros bateaux de croisières, ces hôtels flottants, ne sont pas loin, les scooters de mer s’éclatent tout près du bord…du coup ca pue l’essence…du coup, plage côté français, à Orient Bay.

Baie orientale - Partie françaiseJe l’aimais bien celle là. Belle, propre, grande, bars sur la plage (mais pas bétonnés)…bien quoi…sauf peut être les nudistes qui passaient par là rejoindre leur plage plus loin. Et je sais pas pourquoi, mais ils se sentaient obligés de se dévêtir dès notre plage de « textile » !! Et malheureusement, les pratiquants du nudisme ne sont pas tous de jeunes et jolies jeunes filles de 20-25 ans 😉

Bref. Vacances très sympa. Beau temps quasi tous les jours. Balade en scooter de mer, en scooter tout court à Saint Barth, l’île voisine, l’île blanche comme on dit là-bas. Pas besoin de dessin.

Là-bas, c’est chic, très chic. Mais les routes sont aussi pourries !! Oui mais…les gendarmes sont en short ! Ok ok, aucun rapport. Mais c’est vrai. Petite île sympa, gros yachts, belles maisons au toit rouge, piscines à bord perdu…Mais niveau sortie, c’est encore plus mort que Saint Martin. Alors deux solutions : soit vous êtes riches et vous prenez le bateau souvent pour faire l’aller retour sur Saint Martin, mais si vous êtes riches achetez un bateau direct, soit vous êtes, disons, plus âgés (et toujours riches bah oui), et les sorties en boite, les bars, les cinémas…vous intéressent moins. Ok, c’est du jeunisme , j’avoue.

Ah aussi, si vous êtes là-bas, faites un tour d’accrobranches à Loterie Farm. Vous savez ces balades dans les arbres à la Tarzan ou plutôt Tyrolienne très en vogue dans nos campagnes. Ça vaut le détour. Un peu chère la grande balade. Mais c’est pas banal. Balade en forêt tropicale, descentes sur 250 voire 300 mètres accroché à un câble !! Très sympa.

Voilà, j’ai tout dit. Ou presque. y aura sûrement des anecdotes qui me reviendront de temps à autre. Je vous ferai partager.

Bon et puis inutile de vous dire, que déprime en arrivant en Métropole ! A peine sorti de l’avion, je sentais les 9°C extérieur, la pluie fine, le ciel gris…et on est fin Avril. Je vous le dis, y a plus de saison !

PS : la musique, forcément Bob Sinclar qui passait souvent dans la boîte à la mode : le Bliss. Sans oublier Yves Larock et son Rise Up !!! So good !! Ahhh les vacances…