Mercredi soir c’était Florence & The Machine au Casino de Paris. L’occasion pour Delphine et moi d’aller les voir une seconde fois.

La première c’était il y a deux ans, après le retour de Delphine d’un weekend à Milan d’où elle avait ramener ce groupe et cette chanteuse qui passait en boucle sur les ondes italiennes.

Deux ans plus tard, on est toujours surpris de ne les entendre que si peu sur la FM française. Florence & The Machine c’est pourtant un super son, une voix puissante. Bref de la bonne zic.

En première partie, le groupe Spector a ouvert le bal. Et autant dire que le chanteur a mis le feu, tout seul, à la scène. Soit il est complètement perché, soit il avait un bon coup dans le nez, avec la particularité de faire… de grandes pauses… dans ses phrases sans toujours les…finir. Le gars avait la pêche. La musique était pas mal du tout, puissante.

Puis est arrivée la Diva. Mais Diva au bon sens du terme. Rien à voir avec Lady Diva Del Rey.

Les deux albums, Lungs et Ceremonials, ont été joués devant une salle pleine. Au départ, i l en devait y avoir qu’une seule date mais la popularité du groupe grandissante, celle du 28 mars  été rajoutée.

Bonne ambiance, notamment lorsque Florence Welsh a demandé aux filles de monter sur les épaules de leur mec ou nana.

Bref encore un super concert. 🙂

PS : comme d’hab déolé pour la qualité sonore des courts extraits 🙂