J’ai quitté mon port bien aimé, Whangarei, mercredi matin.
Whangarei Heads - Whangarei - New Zealand 043
J’aurai donc passé une semaine avec Shona, Gina, Ashley et Mark. Mais une semaine qui m’a paru bien plus longue. Non pas parce que je m’ennuyais, mais au contraire parce que le courant est tellement bien passé, qu’une amitié est née au fil des conversations avec Shona ou Gina, que j’ai le sentiment d’être resté au moins quelques semaines.

J’ai passé d’agréables moments parmi eux, à écouter la jeunesse hippie de Shona à une époque où c’était mal vu en Nouvelle-Zélande, ses années passées à parcourir les États-Unis après ses études d’infirmière, ses relations parfois tendues avec sa benjamine et comment elle gère cela, comment pour le bien être de sa fille elle est prête à faire quelques concessions.

Woolley's Bay - Matapouri - New Zealand
Woolley’s Bay – Matapouri – New Zealand © Tous droits réservés

Cette dernière est pleine de d’innocence, de paradoxes, quand elle veut par exemple quitter le cocon familial et aller vivre à Wellington avec son boyfriend, mais que la nuit à Whangarei elle rejoint le lit de sa mère, qu’elle a encore quoi qu’elle en dise besoin de son affection, de sa présence, de ses conseils…

Je me souviendrai de ces soirées-télé devant un film catastrophe multipliant les péripéties improbables, où chacun y allait de son commentaire. Et surtout, je me rappellerai de cette partie de Scrabble, en anglais of course, avec Shona. Elle adore y jouer. Ses enfants moins, du fait qu’elle gagne à chaque fois. Sauf ce soir là, où par je ne sais quel hasard je l’ai battue, entraînant fou rires (« c’est même pas sa langue maternelle ») et railleries de son aînée…

Autant dire que je me sentais bien là.

J’y suis toujours le bienvenu si ma route venait à recroiser Whangarei, ou si elle m’amène à Greymouth dans l’île du Sud où étudie Arthur, ou encore à Gisborne (North Island) où vont désormais vivre la meilleure amie de Shona et son nouveau futur mari tout droit venu des States.

Les rencontres. C’est ce que j’aime. C’est ce pour quoi je suis venu. En partie.

Et ce voyage m’en offre de bien belles pour le moment…

Toutes les photos de Whangarei sur mon Flickr.