On a beaucoup marché aujourd’hui. Levés de bonne heure, direction Chinatown alors que le quartier se réveille doucement. Comme dans tout quartier de Chinatown qui se respecte l’entrée est délimitée par une grande porte. Mais celle-ci, construite en 2002, est bien moins impressionnante, stylée, que ne peuvent l’être celles de San Francisco, New York ou Washington.

La première vague d’immigration chinoise s’est faite, comme aux USA ou en Nouvelle-Zélande, avec la découverte de l’or dans la région en 1858. 20 ans plus tard, c’est la construction de la ligne de chemin de fer et le besoin de main d’oeuvre qui attira de nombreux Chinois à s’installer dans le coin. Mais le gouvernement canadien calmera un temps l’afflux de population en imposant une taxe puis carrément en interdisant l’immigration chinoise de 1923 à 1947, date à laquelle les ressortissants chinois ont obtenu le droit de vote fédéral en Colombie-Britannique (État/région où est située Vancouver).

Vancouver

Vancouver
On s’est donc baladé dans les rues du quartier, puis dans le Dr Sun Sat-Sen Chinese Garden, un jardin chinois très calme. Juste un mot sur le Dr Sun Yat-Sen. il a vécu un temps à Vancouver, en 1911, alors qu’il récoltait des fonds pour son parti tout juste créé le Kuo-Min-Tang, Parti du Peuple. Voilà pour le côté « histoire chinoise » de la note. 😉

Après Chinatown on a filé vers Gastown, le quartier historique de Vancouver. A l’est de Chinatown, se trouve Downtown Eastside, le quartier craignos de Vancouver, un des quartiers les plus pauvres de tout le Canada, où déambulent des camés, des prostituées…enfin vous voyez le tableau. Bon le coin n’est paraît-il pas si dangereux que cela (?) mais bon on n’allait pas non plus y faire du tourisme. Et quand bien même on a souhaité zapper le quartier, en remontant vers Gastown, on est passé par Hastings Street qui est une des rues qui délimitent avec main Street le Downtown Eastside. Les deux rues Hastings et Main sont surnommées familairement « Pain and Wasting » (souffrance et désolation). Et pour cause : là sur plus de 200m de trottoir étaient allongés des sans-abris, des marginaux. Pas un, pas deux, mais des dizaines…

Vancouver

En arrivant sur Gastown, on a fait la connaissance de Patrick. Un papy qui nous a abordé et avec qui on a discuté de Vancouver (du feu d’artifice du soir, de la Gay Pride du lendemain…), de Gastown. Il nous a même prévenus « n’allez pas plus loin que telle rue, après ça craint ». Oui oui, on a eu l’occasion de voir…  A la fin de l’échange, Patrick nous a demandé une pièce ou deux en contrepartie de sa visite guidée. Patrick est sdf. Alors que nous discutions, aussi, de la météo, il venait de nous dire que le printemps avait été pourri ici et qu’il avait les pieds dans l’eau la saison durant. Ceci expliquant la grosse toux qu’il avait. 🙁

Après cette discussion sympathique on a fait un peu de shopping et visité l’attraction du coin : la Gastown Steam Clock, une horloge à vapeur qui siffle toutes les heures. Pour la vidéo c’est par ici, chez Delphine. 😉

Vancouver

Après tout ça il nous fallait bien une petite pause houblon, à la terrasse du Chill Winston, avant de repartir pour le centre-ville et le Canada Place, un énorme édifice sur les quais, dont l’architecture fait penser à un gigantesque voilier.

Autour du Canada Place accostent les paquebots de croisière non moins gigantesques !! Énorme les bateaux. Le Titanic à côté c’est un optimiste !! 😀

Vancouver

Vancouver

Voilà donc pour cette longue journée de marche. Retour en fin d’après midi à l’auberge pour se reposer avant de ressortir le soir, pour le feu d’artifice…mais ça c’est pour la prochaine note ! 🙂

Toutes les photos de ce 4e jour sur Flikcr.